Front National et dyslexie

Singeries

Quand le FN se trompe de cible

Monsieur Fouché Saillenfest est parfois des plus drôles. Notamment quand il traite Monsieur Heuzé de renégat, ce dernier étant passé du Parti communiste au Parti socialiste. Parce que Monsieur Saillenfest passant du FN au MNR de Bruno Maigret, « le félon », puis revenant la queue basse au bercail, n’est pas, lui, un renégat ?

Cet élu d’extrême droite au Havre est beaucoup moins drôle quand il prétend lors du dernier conseil municipal de notre ville que « la dyslexie est une pure création de l’Education Nationale et de ses méthodes » (Havre Libre du 4 juin 2014).

Ou Monsieur Saillenfest est un incompétent ou ce Monsieur tente de jeter le discrédit sur l’Education Nationale. De plus en plus de gamins sont considérés comme « dys » (dysphasie, dyspraxie, dyscalculie…) et c’est tout à l’honneur des enseignants de « dépister » certains troubles afin de mieux les appréhender et d’intégrer les enfants à l’école.

Nous conseillons donc à ce Monsieur de l’extrême droite locale de se mettre un peu plus au fait des dernières recherches en neurosciences et en sociologie afin d’éviter de raconter n’importe quoi sur le plan pédagogique.

Ce Monsieur ferait bien de se pencher plutôt sur les moyens dont disposent les professeurs des écoles aujourd’hui. L’école publique dispose-t-elle de fonds propres ? Les crédits alloués par les mairies permettent-ils d’acheter un livre par matière pour les enfants ? Quels budgets permettraient à l’école de s’ouvrir sur les équipements sportifs, culturels…

N’y a-t-il pas disproportion entre les moyens attribués aux collèges par rapport aux écoles ? L’école étant le parent pauvre de l’Education Nationale : pas de secrétaire administrative, équipement informatique souvent défaillant pour les enfants…

Voilà des questions que le FN n’aborde que très peu car ce parti n’est quasiment pas implanté parmi le personnel enseignant, donc il ne peut qu’asséner des contre-vérités.

 

Partager cet article