Réseaux de passeurs et résistance

Anarchistes2

Depuis de nombreuses années notre Collectif( 1 ) organise la marche Ponzan sur les traces des passeurs résistants du Réseau Ponzan.
Ce réseau a opéré dans la chaîne Pyrénéenne et particulièrement en Ariège depuis les prémices de la seconde guerre mondiale.
Le Réseau Ponzan a débuté ces passages en aidant les militants espagnols menacés après la défaite contre les franquistes, puis parallèlement a collaboré avec les services anglais avant même le déclenchement de la 2e guerre mondiale.
L’Ariège a été une base importante dans la constitution du Réseau et pour ses différents points de passage en Andorre et en Espagne.
Le Port de Fontargente, que nous rejoindrons le 16 juin a été l’un d’entre eux.
(Francisco Ponzan Vidal, instituteur libertaire Aragonais assassiné par les nazis pour fait de Résistance -voir Wikipédia-).
Nos amis et voisins catalans, du collectif « A les trinxeres » (« Aux tranchées »), fêtent leurs 15 ans et ont souhaité les célébrer en participant à notre fin de semaine. Nous sommes ravis de les accueillir.
Voici leur présentation :
« Le collectif « A les trinxeres » est formé d’un ensemble d’individus ayant des idéaux de justice sociale et résidant principalement dans le Ponent (zone de Lérida). Nous travaillons localement pour un changement social qui apporte plus d’égalité, de solidarité et de liberté à l’ensemble des hommes et des femmes qui vivent sur notre planète. Dans ce sens nous essayons de dénoncer les injustices à travers des journées d’action. Mais nous voulons aussi répandre les idées libertaires à travers des débats, des présentations de livres et des journées d’action culturelle.
En même temps, nous ne voulons pas oublier les personnes qui nous ont montré le chemin et qui ont consacré leur vie à la lutte contre l’autoritarisme et à la défense de la liberté. C’est pour cela que depuis 15 ans nous organisons « L’offensive contre l’oubli » (à l’intérieur de la 21° « Marche des maquis ») où nous suivons les pas des résistants libertaires et des mouvements de guerrilleros contre la Dictature ou bien des moments précis de la Guerre civile espagnole. Cette année nous sommes très fiers de pouvoir unir nos forces avec les compagnons français pour profiter de journées qui cassent les frontières imposées et nous rapprochent un peu plus de la fraternité universelle ».
Grâce aux compagnons catalans, plusieurs interventions auront lieu le samedi soir après la marche.
landauer._fahnders_

les_reseaux_de_passeurs_ont_fait_partie_des_premieres_structures_de_resistance_organisees_en_france

Partager cet article