Soutien libertaire au peuple espagnol

Hélicopolice

En Espagne, où 23% de la population est au
chômage et où 3 millions de personnes vivent
sous le seuil de pauvreté, le mouvement social et
syndical est frappé par une grave répression
étatique rappelant les heures sombres du
franquisme.
Plus de mille personnes sont poursuivies dont
des centaines avec des menaces de prison ferme
et de lourdes amendes à payer pour
participation à des faits de grève, mais aussi à
des actions anti-expulsions de logements, dans
le cadre du mouvement « Stop desahucios » pour
loyers ou hypothèques impayés. Le simple fait
de participer en tant que soutien à un piquet de
grève devient aussi un délit.

Tract 25 fvrier Espagne

affiche

Partager cet article