Pisa une autre lecture

53560249[2]

cliquez ici.

Publier… ! Luttes Pédagogie Débats & alternatives Rendez-vous, manifs & rencontres

décembre 2013
  La lettre d’info du site Questions de classe(s)

Au sommaire de cette lettre d’info

Billets de Une
Subvertir les pratiques pédagogiques : stage des 30 & 31 janvier 2014
La sélection de la rédac
La photo de Une
Classes en question(s), les entretiens de Q2C
Questions de clic(s), sites & blogs
Les nouveautés sur le site

Nouveau billet de Une du site Q2C

Pisa : d’autres lectures !

Trois articles publiés sur le site Q2C nous proposent une autre lecture de l’enquête Pisa.

Didier Muguet conclut sa longue et minutieuse analyse de l’enquête internationale ainsi

« Peut-être faut-il ranger PISA au nombre de tous ces instruments de la guerre économique que le capitalisme livre sur le champ de bataille de la planète ? La mesure et le classement prolifèrent dans des dispositifs d’évaluation, de la Banque Mondiale, l’ONU, le forum de Davos, les agences de notation, avec les mêmes critères fiables qui félicitent la « bonne santé économique » de pays qui quelques temps plus tard subissent le contre-coup catastrophique des « bons traitements » imposés par ces dispositifs d’évaluation, comme en Irlande, en Islande.

Comme dans toute évaluation, le rôle du test n’est pas de mesurer mais de normaliser. Le but n’est pas de vérifier des acquis, PISA se fout totalement de ce dont les jeunes sont capables, dans tel milieu, avec tels moyens, telles potentialités. PISA n’a pas pour but de mesurer mais d’inciter, d’envahir, de conformer, de monopoliser, de modéliser. [...] Si PISA n’a aucune « valeur scientifique », c’est bien parce qu’il s’agit d’un dispositif de pouvoir, non pas réglé sur une logique épistémique de vérité mais sur une contrainte normative de productivité ; non pas d’efficacité mais de performativité, à tout prix, quelles qu’en soient les conséquences.

Quand à la France qui prévoit la ré-écriture des programmes scolaires, on n’a pas vu l’ombre du bout de la queue d’une esquisse de questionnement sur ces orientations.

Lire la suite…

Catherine Chabrun interroge elle aussi ces résultats pour arriver à cette autre conclusion : « Mais là, ce ne serait plus une refondation, mais une révolution ! »

Lire la suite…

Enfin, quand Pisa souligne que ce qui caractérise le système éducatif français c’est bien son élitisme et sa propension à accroitre les inégalités sociales, on en a constaté la réalité avec le corporatisme des profs de prépas (ceux qui ont le moins d’heures et qui sont le plus payés…), voilà ce qu’ne dit la revue de presse des Cahiers pédagogiques :

« Notre école réussit donc toujours très bien pour les élites tout en délaissant de plus en plus les autres.

Or c’est la défense de cette école (et de ces professeurs) pour les élites qui a mobilisé hier. Mobilisation des politiques : François Bayrou demandant le retrait du projet du ministre sur les classes préparatoire / Alain Juppé dénonçant le dénigrement des élites..

Mobilisation des professeurs et des élèves de prépa qui selon l’Express ont obtenu des avancées à savoir « une prime annuelle de 3000 euros pour les professeurs exerçant au moins 6 heures dans des classes de plus de 35 élèves ainsi que la possibilité pour les professeurs en sous-service de compléter leur service à hauteur de deux heures par des heures de colle ». A la lumière des éditoriaux du jour cette mobilisation médiatique, politique et professionnelle a un écho particulier.

D’autant plus que dans le même temps, un mouvement de défense des Rased n’a pas obtenu le même soutien (en guise d’illustration : deux pétitions créées en même temps, l’une obtient plus de 30000 signatures contre 800 pour la seconde). De mauvais esprits feraient remarquer que les enfants de journalistes, de politiques et de professeurs sont certes plus concernés par les classes prépa que par les Rased. »

Lire la suite…

Nous vous rappelons aussi que Q2C dispose à présent d’une page Facebook (facebook.com/questions.declasses), nous vous invitons à nous y rejoindre et à la faire connaître à vos contacts.

À bientôt

Questions de classe(s)

Les billets de Une

L’école, cabane à lapins

27 novembre 2013 par Bernard Collot   

J’aurais pu dire élevage en batterie, stabulation,… caserne, prison de Fresne… J’entends : « Encore une provocation stupide ! » C’est un vieux thème que je ressasse depuis des décennies dans (…)

lire en ligne

Texte d’appel au stage des 30 et 31 janvier 2014 : « Subvertir les pratiques pédagogiques, quelle école : pour qui ? pour quoi ? »

22 novembre 2013 par Questions de classe(s)   

Le site Questions de classe(s) est impliqué dans la préparation du stage syndical « Subvertir les pratiques pédagogiques, quelle école : pour qui ? pour quoi ? ». qui aura lieu à la Bourse du travail (…)

lire en ligne

Où est le social ?

18 novembre 2013 par Jean-Pierre Fournier pédagogie-Billet de Une

Pédagogiquement, c’est notre choix : l’école n’est pas un précepteur (ou une collection de précepteurs) pour tous, c’est un lieu où on apprend avec les autres. Banalité ? Pas tant que ça en ces temps (…)

lire en ligne

Partager cet article