Pourquoi Marine Le Pen n’arrivera pas au sommet de l’Etat

Abstention active

Pourquoi Marine Le Pen n’arrivera pas au sommet de l’Etat.

Marine Le Pen et son parti représentent les idiots utiles du système.

L’Etat et le patronat, historiquement, font appel à l’extrême droite quand il y a péril en la demeure et que la Révolution gronde. Ce qui est loin d’être le cas en ce moment de reculs sociaux.

Aujourd’hui, pourquoi le patronat et son défenseur, l’Etat, voudrait-il voir le parti mariniste au pouvoir alors que ce dernier prône la sortie de l’euro, ce qui serait un non sens économique dans l’état actuel des choses. Avec un risque de mouvements sociaux à la clef donc de pertes sèches financièrement pour certains patrons voire pour l’Etat.

Le patronat se satisfait d’une alternance gauche-droite et droite-gauche depuis longtemps, ce que l’on nomme des partis de gouvernement et dans la novlangue, des partis républicains.

Le FN permet de canaliser le mécontentement des gens. Ce qui a un double avantage ; le FN cumule le vote protestataire et le vote d’adhésion qui permet une droitisation des idées auxquelles font écho les partis de la droite traditionnelle.

Marine Le Pen sera donc victime de l’effet plafond de verre. Elle s’accrochera à l’espoir d’y arriver, même en participant au deuxième tour de la présidentielle. Nous pourrions faire le parallèle avec les scores électoraux du Parti Communiste à la Libération. Arrivé à un certain seuil, il s’est mis lentement à décliner pour ne représenter aujourd’hui que la queue de la comète. Le FN subira la même trajectoire que le PC car les intérêts capitalistes ont besoin d’équilibre pour fonctionner et faire fructifier leurs profits. Alors quelle serait pour eux la nécessité de tuer la poule aux œufs d’or ? Le système actuel leur convient tout à fait.

 

Pour autant, on ne peut se contenter de laisser des idées nauséabondes se répandre. Derrière l’extrême droite light se cache en embuscade les organisations fascistes et identitaires. La bête immonde revient sans cesse en période de crise. Les idiots utiles au système font bien leur job en clivant les Français contre les Français issus de l’immigration ou les immigrés, les travailleurs contre les chômeurs, les jeunes contre les plus âgés, les fonctionnaires contre les travailleurs du secteur privé, les parents contre les enseignants…Les organisations antifascistes existantes n’ont à ce jour pas réussi à endiguer la poussée des idées d’extrême droite. D’autres voies sont donc à explorer car la violence des fascistes va se développer en parallèle de la montée de l’extrême droite mariniste. Nous risquons aussi de voir dans le paysage politique l’extrême droite s’installer dans le temps long. A vrai dire à titre de comparaison, le FN va jouer le rôle que le Parti communiste a joué durant quelques décennies sans pour autant chambouler le pouvoir économique du patronat…On constate que le parti d’extrême droite est maintenant partout présent en France, ce que l’on appelle le maillage territorial et il s’infiltre dans tous les milieux sociaux, voilà la nouvelle donne. (à  suivre)

Partager cet article