Les chômeurs et les intermittents du spectacle encore visés

Femmes

L’article 52 de la loi « travail » prévoit déjà de renforcer les moyens de flicage des chômeur.euses, en autorisant par exemple Pôle emploi à ponctionner directement les supposés trop-perçus, même quand l’erreur est du côté de l’administration (laissant à la personne indemnisée le soin de saisir le juge en cas de contestation).
Deux fronts sont ouverts par le patronat :
• la réduction du soi-disant « déficit » de l’assurance chômage par la suppression du principe « un jour cotisé, un jour indemnisé » pour moduler ce ratio en fonction du taux
de chômage, la dégressivité des allocations, l’allongement de la carence pour les cadres, le relèvement des bornes d’âge de la filière senior, etc. ;
• un acharnement à détruire les annexes 8 et 10 des intermittent. es du spectacle.
CNT-fede-unedic

Com CNT_28_04_2016

Podemos_ou_la_quadrature_du_cercle

Tract intersyndical 2016-04-20

Partager cet article