Kurdistan et Chiapas: alternative pour un autre futur ?

Rojava libertaire

L’autonomie, au sens révolutionnaire, est la volonté et la capacité d’une communauté
de s’organiser et de s’autogouverner sur un territoire restreint, la commune, qui,
fédérée à d’autres communes, forme la commune des communes. Cette idée, ancienne,
de supprimer la séparation entre gouvernants et gouvernés, de s’éloigner de
tout pouvoir autoritaire étatique, patriarcal ou autre, traverse l’épopée zapatiste
comme la dynamique kurde.
Les Indiens du Mexique comme les Kurdes de Turquie et de Syrie ont conscience
qu’ils ne luttent pas seulement pour leur émancipation, mais pour celle de tous les
peuples de l’humanité. Aussi, ne nous demandent-ils pas de sanctifier leurs actions
et réalisations, mais de profiter de leur expérience pour construire notre propre
autonomie à partir de notre histoire et du contexte dans lequel nous vivons.

rojava_chiapas_deux_lueurs_d_emancipation_-_pierre_bance

Partager cet article