Charlie-Hebdo: Dieu n’existe pas

Cabu

Nous sommes aussi…CHARLIE !

L’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier et le

massacre de 12 membres de la rédaction du journal par des fanatiques

religieux sont dramatiques au plan humain comme au niveau de ce qu’ils

signifient et expriment. Nous ne pouvons qu’exprimer notre condamnation

et apporter notre soutien. Néanmoins les conséquences de cet événement

risquent d’être tout aussi dramatiques au plan politique et social.

Cela va tout d’abord favoriser les tenants du repli identitaire et

nationaliste. Le Front national va essayer de tirer les marrons du feu et

une fois de plus tenter de se poser en garant des libertés républicaines

et de la laïcité alors que nous savons ce qu’il en est réellement de la

véritable nature de ce parti et que sur le fond il est le premier ennemi

des libertés publiques et individuelles.

Inévitablement, on va aussi assister à une poussé d’islamophobie, de

discours d’exclusion et discriminant qui vont toucher la communauté

musulmane dans son ensemble et plus largement les populations d’origine

immigrée. Ceux-ci vont bien être les premières victimes des conséquences

de cet attentat. On risque même de voir se développer des initiatives

populistes et racistes comme le mouvement Pediga en Allemagne.

Enfin, au nom de « l’union nationale » et de la lutte contre le

terrorisme, le gouvernement et les classes dirigeantes politiques et

économiques vont renforcer les mesures sécuritaires, restreignant un peu

plus nos libertés et renforçant le contrôle social des populations. Cela

va se faire sous couvert d’un discours d’unité nationale masquant les

divergences d’intérêts de classe et visant à faire oublier la situation

économique et social désastreuse et leur gestion du système capitaliste

produisant chaque jour un peu plus de misère et de précarité, fragilisant

la société dans son ensemble. Tout cela risque d’alourdir encore un climat

politique et social déjà très lourd et inquiétant.

Bien évidemment, ce n’est ni les tentations islamophobes de divers

natures, qui feraient que renforcer l’amalgame et l’équation entre

islamiste, musulman et immigré, ni les incantations radicales

islamo-gauchistes qui peuvent apporter des réponses à la situation

actuelle et aux enjeux qui sont posés. Seule une action sociale visant

d’une part à la réduction des inégalités et ayant pour but la construction

d’une société basée sur l’égalité économique et sociale peut inverser la

tendance et répondre aux problèmes de fond. D’autre part celle-ci doit

inévitablement s’accompagner d’une action éducative et pédagogique

d’éducation populaire dans le but de lutter contre toutes les formes

d’obscurantismes. Dans cet objectif, l’école et ses personnels jouent un

rôle central.

Une fois de plus notre objectif éduquer pour émanciper est plus que

d’actualité pour lutter contre le fanatisme, l’obscurantisme et le

fascisme sous toutes ses formes ! (Enseignants de la CNT de Lyon)

 

Partager cet article