Mobilisation le 30 juin contre les lois Mordaza

Basta2

La loi sur la sécurité publique citoyenne qui entrera en vigueur le 1 juillet, 2015, a pour
but de freiner et empêcher l’exercice du droit de protester dans ces temps de vol et de pillage.
« L’état d’exception permanente » que les puissants ont conçu pour la majorité sociale
est remis en question d’une manière systématique par tous les collectifs concernés, malgré la répression et la peur qu’on essaie de propager dans la population.
La rue exprime son rejet par les marées et les collectifs sociaux, en dévoilant les enjeux
conflictuels et la véritable opposition qu’elle oppose aux responsables politiques et
institutionnels qui ont volé des milliards des fonds publics, en utilisant les lois et en instaurant des décrets, tant dans les domaines financiers que ceux de l’économie et du travail.
La société s’organise et comprend que c’est seulement par la pression sociale qu’on
peut garantir les droits, et que l’organisation et la lutte sont la seule garantie de les conserver en tant que personnes.
2015_-_6_-_20_-_soutien_reseau_inter_france_loi_morza_30_juin1

CGT-e_La_mobilisation_contre_les_lois_baillon

Partager cet article