Les répressions politiques en Russie et la guerre en Ukraine.

Kropotkine

Les répressions politiques en Russie et la guerre en Ukraine.

Court résumé .Voici un très bref compte-rendu de l’exposé sur « Les répressions politiques en Russie et la guerre en Ukraine », le 15 février2015 à la Librairie Émancipation, à Paris. Il s’agit de la présentation d’Olga Miryasova et d’une partie du dialogue qui a suivi. Olga est militante antiautoritaire/antifasciste et spécialiste des mouvements protestataires en Russie.
La guerre en Ukraine a entraîné beaucoup de changement en Russie. Au niveau des
militants si en 2013 il y avait eu 1.500 détentions, elles sont passées à 2.500 l’année dernière, surtout à cause de critiques de cette guerre. De plus, l’application de la loi contre l’incitation à la haine sociale fait que toute dénonciation de la police passe sous le coup de cette loi.
La propagande officielle est basée sur le côté émotionnelle qui a un gros impact sur la
population. Curieusement si la guerre de Tchétchénie (au sein de la Russie) a peu concerné l’ensemble des citoyens, la nouvelle guerre est très présente parce que l’Ukraine est considérée comme une partie de la Russie et beaucoup de personnes ont de la famille dans un pays et dans l’autre.
Le résultat est que le gouvernement et Poutine sont soutenus par la majorité de la
population pour deux raisons principales. La première est que les difficultés économiques sont attribuées aux sanctions des Occidentaux. La deuxième est que le principal est de ne pas recevoir des bombes sur la tête. [C’était exactement pareil en URSS dans la période 1970-
1980. Et durant le franquisme un des slogans les plus répétés était « Avec Franco 25 (30, etc.) de paix »]
Un autre fait à noter est qu’il n’existe pas (jusqu’à maintenant) chez les Russes de
ressentiment contre les Ukrainiens.
Pour le cas pratique dont il va être question, voici des détails sur Alexandre Koltchenko,
et ensuite sur les trois autres détenus.

Aleksandr_Kolchenko

Partager cet article