La représentation du prolétariat au parlement

Couturières1908

Un point d’histoire où nous mettrons en parallèle ultérieurement l’excellent texte de Pierre Bance à propos des élections.

Citoyens,

Il semble au premier abord que cette question de la représentation directe du prolétariat au Parlement doive être résolue par nous dans le sens de l’affirmative. Mais si on examine bien la question sous toutes ses faces, si l’on scrute les avantages que la classe ouvrière serait censée retirer de sa mise en pratique et les inconvénients que son application entraînerait, un doute naît bientôt dans l’esprit. Ce doute finit par la conviction que cette tactique est mauvaise et que le prolétariat, loin de se laisser prendre à l’appât des succès apparents qu’elle procure, doit énergiquement la repousser.

Au premier moment d’examen, dès qu’on se trouve face à face avec cette question, on se demande pourquoi il n’y aurait pas des serruriers, des mécaniciens députés, comme il y a des avocats, des médecins, des généraux députés. Il semble tout naturel qu’un homme peut être député, quoique ouvrier.

la representation du proletariat au parlement

Ce texte de  Ballivet est bien entendu le reflet de la pensée des membres de l’Internationale Jurassienne.

Partager cet article