Gilets jaunes, syndicalistes, travailleurs, chômeurs, étudiants : 100 bonnes raisons d’être antimilitaristes !

Féminicides

Gilets jaunes, syndicalistes, travailleurs, chômeurs, étudiants : 100 bonnes raisons d’être antimilitaristes !

A l’heure où le patronat et l’Etat recherchent des stratagèmes pour plumer un peu plus le peuple, nous vous indiquons  100 raisons pour lesquelles il faut s’opposer au militarisme, aux armées et à la défense armée. Des raisons éthiques, financières et écologiques.

LES GUERRES

1. Les armées préparent et exécutent les guerres. La guerre est un crime contre l’humanité.

2. Des personnes sont tuées ou mutilées dans les guerres. En tant qu’individus, nous ne pouvons cautionner  une institution qui attaque notre propre identité en tant que personne.

3. Dans les guerres, les maisons sont détruites voire rasées. Tout le monde a le droit à une maison, un toit dans un habitat viable et confortable avec toutes les commodités nécessaires : eau, électricité…

4. Dans les guerres, les écoles sont de même détruites ainsi que les hôpitaux ou dispensaires.

5. Dans les guerres, les plantations et les récoltes sont détruites. Sans plantations, sans récoltes, il n’y a de nourriture pour personne.

6. Dans les guerres, le patrimoine artistique et architectural est détruit, sans compter les vols d’œuvres ou d’antiquités.

7. En temps de guerre, les pauvres se battent généralement  pour défendre les intérêts économiques des riches qui ne se battent pas ou si peu, et souvent planqués à l’arrière.

LA VIOLENCE

8. La violence ne génère que davantage de violence. Une fois la guerre déclarée, c’est la spirale des monstruosités qui prend le pas sur la rationalité.

9. Dans les armées, ils enseignent que le recours à la violence est le meilleur moyen de résoudre les conflits, ce qui est faux. Si tu veux la paix, prépare la guerre, ne s’est jamais révélé vrai. Quand on prépare la guerre, tôt ou tard, on l’a fait.

10. La hiérarchie militariste est un moyen d’exercer une certaine violence.

11. La discipline militariste est un moyen d’exercer un autre type de violence. C’est l’embrigadement de la jeunesse, notamment.

12. L’obéissance aveugle sans discernement est une forme d’acceptation de la violence. C’est la pensée servile qui prend le pas sur la raison.

13. L’uniformité militariste est une forme de violence.

14. La justice militariste est un moyen d’exercer la violence.

Hiérarchisation 

15. Tous les individus ont les mêmes droits et obligations.

16. Personne n’a le droit de considérer et de traiter comme inférieur les autres.

17. Personne n’est obligé de se considérer comme supérieur aux autres.

18. Ceux qui se considèrent comme supérieurs aux autres sont pour la suprématie. Et de la suprématie, il n’y a qu’un pas à franchir pour devenir suprémaciste.

19. La suprématie est de fait une attaque contre les droits de l’homme.

20. Ceux qui considèrent les autres comme inférieurs sont des esclavagistes.

21. L’esclavagisme est une attaque contre les droits de l’homme. C’est un des fondements du système d’exploitation capitaliste.

22. En tant que personne, nous ne nous considérons ni supérieur ni inférieur à une autre personne.

23. Une institution hiérarchique rend difficile la justice contre les abus de pouvoir.

 

DISCIPLINE MILITAIRE

24. La discipline militaire est basée sur la hiérarchie. Elle modèle les cerveaux pour mieux les asservir.

25. La discipline militariste est basée sur la suprématie et l’esclavage.

26. La discipline militaire est basée sur la punition, les représailles et la vengeance. En tant de guerre, il n’est pas rare que la torture soit utilisée. Est-ce vraiment cela la civilisation ?

27. La discipline militariste est basée sur une obéissance aveugle d’où la critique est exclue.

28. La discipline militaire rend difficile la justice contre les abus de pouvoir.

29. Nous rejetons le militarisme parce que nous préférons une discipline librement consentie, fondée sur le respect mutuel et l’entraide.

30. Nous rejetons de même le militarisme parce que nous préférons une discipline fondée sur la responsabilité critique.

 

Obéissance aveugle

31. La hiérarchie et la discipline obligent à accepter l’obéissance aveugle à la chaîne de commandement.

32. L’obligation d’obéir bafoue toute prise de conscience.

33. L’obligation d’obéir génère la non critique des ordres, un manque de discernement et la fin à terme de tout esprit critique.

34. L’obligation d’obéir sans conscience critique crée l’irresponsabilité.

35. L’obligation d’obéir sans conscience critique est fondée sur la suprématie d’une caste gradée avec pour corollaire la soumission du plus grand nombre qui doit exécuter tout acte commandé, même le plus ignoble.

36. L’obligation d’obéir sans conscience critique est une atteinte à la liberté de pensée et de conscience.

37. L’obligation d’obéir sans conscience critique est une atteinte aux droits de l’homme même si l’armée prend prétexte de ces derniers pour accomplir des missions de défense d’intérêts économiques non avoués.

38. L’obligation d’obéir sans conscience critique rend difficile la justice contre les abus de pouvoir.

39. La désobéissance est une forme d’autonomisation civile et le gage de ne pas faire n’importe quoi.

40. La désobéissance est un moyen d’exercer la liberté.

41. La désobéissance est un moyen de défense civile non violent.

 

UNIFORMISATION

42. L’obligation de porter un uniforme militaire crée une dépersonnalisation de l’individu.

43. L’obligation de porter un uniforme militaire est un moyen d’insuffler une pensée uniforme.

44. L’acceptation du port d’un uniforme militaire implique l’acceptation du régime militariste.

45. L’uniformité imposée est une atteinte à la liberté.

46. ​​L’uniformité imposée est une tentative de corrompre et soumettre la conscience.

47. L’uniformité imposée est une atteinte aux droits civils.

48. L’uniformité imposée est une atteinte au droit à l’identité.

 

JUSTICE MILITAIRE

49. Le fait que les armées soient régies par un code pénal autre que civil constitue une menace pour les droits civils.

50. La justice militaire est basée sur la punition, les représailles et la vengeance. Souvent, c’est l’omerta qui règne en cas de problème.

51. La justice militariste repose sur des principes d’injustice tels que la hiérarchie, l’obéissance aveugle, la discipline militaire et l’uniformité.

52. La justice ne devrait être fondée que sur des principes équitables tels que l’égalité, la fraternité et la liberté.

53. La peine de mort est un crime contre l’humanité. La guerre tue.

54. Bien que la peine de mort soit abolie, les guerres consistent à tuer sans garantie aucune les personnes considérées comme la partie adverse.

 

RECHERCHE MILITAIRE

55. La recherche militaire vise à mettre au point des stratégies et des armes militaires de plus en plus efficaces et meurtrières.

56. Les ressources économiques relatives à la recherche militaire sont colossales et devraient être affectées à la recherche du socialement utile et des œuvres de vie.

57. La recherche militaire utilise des ressources humaines, scientifiques, dont les capacités devraient servir à préparer la science civile et la paix.

 

INDUSTRIE MILITAIRE

58. L’industrie militaire a pour objectif de fabriquer des armes de plus en plus sophistiquées donc davantage meurtrières.

59. L’industrie militaire a détourné de multiples ressources économiques qui devraient être allouées à l’industrie civile.

60. L’industrie militaire utilise des ressources matérielles qui devraient être utilisées pour développer l’industrie civile. D’ailleurs toute industrie militaire pourrait être reconvertie en industrie civile.

61. L’industrie militaire utilise des ressources humaines, dont la préparation et les capacités devraient être utilisées par l’industrie civile.

62. L’industrie militaire insiste sur la nécessité de consommer des armes afin de trouver des acheteurs qui utiliseront ces armes pour tuer des personnes. Ces mêmes armes sont souvent vendues à des gouvernements peu recommandables sur le plan des libertés de leur peuple. Armes qui pourraient d’ailleurs se retourner un jour contre ces vendeurs d’armes uniquement intéressés par de juteux profits voire de rétro commissions.

63. Pour que l’industrie militaire puisse prospérer, les armées doivent se débarrasser des armes obsolètes et les vendre aux armées des pays pauvres qui les utiliseront pour tuer ou réprimer des populations.

 

MÉMOIRE HISTORIQUE

64. L’histoire nous montre qu’aucune armée ne défend la paix.

65. L’histoire nous montre que les armées, partout dans le monde, ont souvent servi à établir et à maintenir, par le biais de coups d’État, des dictatures militaires.

66. L’histoire nous montre que les armées, partout dans le monde, ont souvent servi à coloniser d’autres peuples et cultures.

67. L’histoire nous montre que les armées, partout dans le monde, ont souvent servi à réprimer les mouvements sociaux et politiques.

68. L’histoire nous montre que les armées, dans le monde entier, ont souvent servi à abolir les droits civils et les conquêtes sociales. D’ailleurs nationalisme et patriotisme sont des aspects consubstantiels du capitalisme.

69. L’histoire nous montre que les armées ont utilisé le viol comme arme de guerre, de domination et de répression.

 

Écologie 

70. La pollution sonore des champs de tir et l’entraînement militaire modifient les habitats de nombreuses espèces animales et végétales.

71. De nombreux animaux meurent des suites d’essais d’armes (tir, pilonnage…) sans parler des essais nucléaires…qui se sont déroulés, il n’y a pas si longtemps que cela dans les eaux de la Polynésie pour la France mais d’autres pays les pratiquent encore sans se soucier des désastres écologiques.

72. De nombreux animaux meurent des mines terrestres et maritimes, pendant et après les conflits.

73. Les champs de bataille et les opérations de guerre détruisent les écosystèmes.

74. Les déchets radioactifs et les industries et recherches militaristes polluent les rivières et les mers.

75. La défense militariste est un modèle de défense spécifique. Les armées n’ont jamais défendu les droits des animaux non humains.

 

FAITES L’AMOUR PAS LA GUERRE

76. Dans les casernes militaires, le sexe est réduit à la portion congrue.

77. Les violations et brimades sont perpétrées dans des casernes militaires. Principalement contre les personnes LGBT.

78. Des agressions physiques et verbales à caractère machiste et principalement homophobe sont perpétrées dans des casernes militaires. (Rappelons qu’à l’époque de la conscription, il y avait des violations courantes et des agressions physiques et verbales, que l’institution a justifiées par le « bizutage ».)

79. La hiérarchie militaire et l’obéissance aveugle rendent difficile la justice contre le viol.

80. La hiérarchie militariste et l’obéissance aveugle rendent difficile la justice contre les agressions sexistes et les LGBT.

81. Le slogan « Ne le dites pas, ne demandez pas », maintenu depuis des siècles dans les institutions militaristes du monde entier, est une atteinte à la liberté de l’identité sexuelle.

82. Le slogan «Ne le dis pas, ne demande pas» peut conduire à l’auto-répression et à l’autodestruction.

83. Nous refusons le militarisme parce que nous préférons l’amour et non la guerre.

84. Nous refusons de nous préparer à faire la guerre en tuant d’autres personnes, car nous sommes convaincus que de nombreux conflits pourraient être résolus en pratiquant des relations multilatérales. Si les décideurs et leur famille devaient se battre en première ligne, ils réfléchiraient à deux fois avant de commettre l’irréparable car il n’y a rien de pire que la guerre et son cortège de malheurs.

DÉFENSE NON VIOLENTE

85. Nous rejetons le militarisme parce que nous préférons  un modèle de défense sans violence ou du moins avec le moins de violence possible.

86. Nous  rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense qui inclut l’ensemble de la population pour les décisions à prendre.

87. Nous rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense de la vie y compris  animale.

88. Nous rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense sans discrimination ni agression contre la communauté LGBT.

91. Nous  rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense féministe qui défend les droits et assume les libertés des femmes.

92. Nous  rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense qui ne soit ni hiérarchique ni uniforme, mais plutôt basé sur des principes libertaires. Nous constatons que l’armée est la plupart du temps du côté du manche.

93. Nous rejetons le militarisme parce que nous  préférons un modèle de défense sans discrimination par l’âge, car les seniors et les adolescents ont également le droit de se défendre.

94. Nous rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense qui défend les intérêts, les droits et les revendications de la majorité des citoyens qui luttent contre l’injustice sociale et l’injustice fiscale.

95. Nous rejetons le militarisme parce que nous  préférons un modèle de défense basé sur la liberté de conscience.

96. Nous rejetons  le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense fondé sur le respect des droits de l’homme et des droits des animaux.

97. Nous rejetons le militarisme parce que nous  préférons un modèle de défense librement consenti.

98. Nous rejetons  le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense fondé sur la négociation, le dialogue et l’accord.

99. Nous rejetons le militarisme parce que nous préférons un modèle de défense fondé sur la coopération interculturelle et internationale. Nous sommes internationalistes, une valeur qui s’oublie sous le rouleau compresseur des nationalismes actuellement. Pas question de pactiser avec le nationalisme.

 

La force de la raison 

100. Parce que nous ne croyons pas à la raison de la force mais à la force de la raison.

 

De nombreuses autres raisons peuvent être ajoutées pour rejeter le militarisme au XXIe siècle. Par ces temps de mobilisation sociale, nous constatons amèrement, parfois dans notre chair, l’utilisation éhontée que l’Etat fait de la police et la gendarmerie contre les gilets jaunes et tous les contestataires de l’ordre social. De même, il est plus que temps de se mobiliser contre le SNU.

Ti oui (L.H.)

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article