Fascisme et capitalisme

Rafle

L’analyse de Daniel Guérin concernant l’arrivée du fascisme est toujours d’actualité: c’est bien la crise économique qui est le principal vecteur du fascisme. Cette crise qui touche les travailleurs de plein fouet et qui ne leur laisse espérer que le pire.

Les facteurs identitaires et nationalistes sont certes aggravants mais non essentiels à la montée du fascisme. La crise: pas de travail, peu de pouvoir d’achat, une école qui n’offre que peu de perspectives d’avenir à une jeunesse désabusée et au chômage.

Nous mettons en ligne le texte ci-dessous tiré du libertaire N°1 de 1944, la guerre n’étant pas encore terminée…A méditer en ces temps de régression sociale, de chômage de masse et de la faillite d’un système éducatif de plus en plus inégalitaire…

du fascisme d’hier à la liberté de demain LIBERTAIRE

Partager cet article