Alfredo Lopez

alfredo-lopez-

“Alfredo, comme ses amis et compagnons les plus proches, était partisan d’appliquer les idées anarchistes aux syndicats, il était un anarcho-syndicaliste. Pour eux, aucun gouvernement ne pouvait résoudre définitivement les problèmes des travailleurs. Ils croyaient qu’aucun gouvernement, même le meilleur, ne pouvait résoudre sérieusement à ces problèmes, pas de la manière que le ferait la même organisation de travailleurs et de consommateurs librement associés.”

Près d’un siècle après ces questions sont encore sans réponses, bien que les dirigeants cubains aient essayé tous les types de pouvoir existants. Si aujourd’hui nous les travailleurs cubains volons plus encore à l’État, ce n’est pas parce que nous sommes aujourd’hui plus immoraux qu’avant, mais parce que si l’État est moins assassin aujourd’hui, il a tout le pouvoir entre ses mains. Parce qu’il est plus corrompu, parce qu’il dit qu’à Cuba existe un “gouvernement ouvrier”. Mais aujourd’hui, nous avons un avantage qui n’existait pas à l’époque d’Alfredo : ils ont entre leurs mains l’État, mais nous sommes la révolution”.

A lire la suite ainsi que d’autres articles fort intéressants sur le Blog « Polémica cubana ».

Partager cet article