ZAD: Honte à Macron !

Soleil Bretagne

Macron, la honte !

Les militaires utilisent des blindés contre les zadistes. C’est la démocratie de Monsieur Macron qui nous a évité Madame Le Pen. Ces deux politiciens sont les deux faces d’une même pièce. Pas sûr que la flicaille gagne cette fois car la lutte va perdurer même si Gérard Collomb  est obligé d’annoncer « nous maintiendrons, tant qu’il sera nécessaire, des forces de l’ordre pour qu’il n’y ait pas de nouvelle occupation ». Les journalistes sont bloqués par les flics qui ne veulent pas de témoins pour faire leur sale besogne. Collomb s’était déjà illustré dans la gestion des migrants…Il restera dans l’histoire, dans la catégorie des politiciens liberticides, des sinistres.

Macron tente de faire une démonstration de force envers les zadistes et intimider le mouvement social, notamment les cheminots qui s’inscrivent eux aussi sur le temps long. Ce monarque veut faire plier toute résistance. Il s’appuie sur des courtisans à l’assemblée et toute la valetaille militaire qui joue aux courageux en gazant  des jeunes et des retraités. Et à dix contre un.

Macron est en train de perdre la bataille de l’opinion sur la ZAD. Ce ne sont pas ses courtisans technocrates qui inverseront la tendance. Les Versaillais sont au gouvernement. Valls, le looser, le soutient, c’est bon signe, il est toujours avec les perdants.

Les militaires montrent leur utilité qui est de combattre l’ennemi intérieur : des paysans, des artisans, des parents et leurs enfants, des jeunes en rupture de ban, des militants qui veulent vivre en communauté…Macron aurait-il peur de la contagion : voir des gens qui veulent vivre leur vie, en dehors du système, celui qui génère du profit pour la caste macronienne.

Notre sympathie va aux zadistes et nous mettons en garde contre tout dérapage mortel car il n’y aura ni oubli ni pardon. Et n’oublions pas que c’est la flicaille qui agresse, pas le contraire ! La violence est du côté de ceux qui agressent. Le reste n’est qu’autodéfense populaire.

Solidarité avec les zadistes. Pour construire un monde alternatif, autogestionnaire, solidaire et libertaire.

GLJD

Partager cet article