Vive Le Pen

julien_le_pen_couv

Vive Le Pen

Il est bien entendu qu’il n’est absolument pas question ni de Jean-Marie, ni de Marine, ni tout le Saint-Frusquin. Nous voulons parler de Julien Le Pen, syndicaliste révolutionnaire et libertaire. Nous ne pouvons que vous conseiller la lecture du dernier livre de Sylvain Boulouque, historien. Vous pouvez commander son livre aux Editions ACL, bien connues du milieu libertaire :

Atelier de création libertaire

BP 1186 69202

Lyon cedex 01

FRANCE

Téléphone : 07 68 93 49 90

email : contact@atelierdecreationlibertaire.com

Le prix du livre est de 18 €.

Avant de revenir sur son livre, chroniqué par un de nos compagnons historien, nous faisons nôtre ce qui est dit ci-dessous :

Son itinéraire est à l’image du mouvement libertaire et du courant syndicaliste révolutionnaire. Ces mouvements se sont divisés et subdivisés en de multiples points de vue, devenus incapables de s’accorder face à la force montante qu’a été le communisme. « Les amants passionnés la culture de soi-même » ont été incapables de surmonter les divisions. En l’espace de quinze ans, sous le choc de la Première Guerre mondiale, de la prise du pouvoir par les bolcheviques et de la naissance du PCF, le syndicalisme révolutionnaire et le mouvement libertaire se sont recroquevillés sans avoir eu le temps de saisir l’ampleur de la vague qui les submergeait. Le parcours et la personnalité de Le Pen permettent d’en dresser le constat et de mesurer l’ampleur de ce désarroi. Il est à l’image de ces militants, orphelins de Pelloutier, qui brandissent la légitimité du passé et la morale comme des étendards pour reconquérir l’avenir. Ces arguments n’ont pas suffi. Le Pen, comme les autres libertaires et syndicalistes révolutionnaires, a cherché des moyens de combattre le capitalisme comme le bolchevisme, en restant fidèle à la devise de la CGT : « Bien être et liberté ».

 

Partager cet article