La Terre, cette poudrière.

Baam

La Terre, cette poudrière.

De nombreux points de pression  et d’endroits où les crispations sont légions.

La crise s’enlise à Hongkong. Une intervention militaire chinoise est-elle à prévoir ou la Chine préférera-t-elle faire payer la rébellion Hongkongaise sur le plan économique ?  Cette Chine qui utilise les réseaux sociaux pour faire passer les manifestants pour des terroristes et faire peur aux habitants d’Hongkong…L’opinion publique qui soutient les manifestants et dénonce les violences policières suffira-t-elle à empêcher une intervention militaire chinoise qui masse des troupes à Shenzen à la frontière avec Hongkong ?

A Kaboul, les Talibans tuent toujours et ce sont les pauvres civils qui trinquent. Au bourbier russe suit celui des Américains. Le Pakistan suit de près l’évolution de la situation d’autant que ce pays est impliqué du côté pachtoune et a parallèlement des relations très tendues avec l’Inde en raison du Cachemire. Modi, le premier ministre nationaliste indien, a supprimé l’autonomie constitutionnelle du Cachemire depuis le 5 août 2019. L’armée indienne réprime et parade dans la vallée himalayenne. L’Inde accuse le Pakistan de soutenir activement une insurrection séparatiste du Cachemire à majorité musulmane depuis 1989. Pakistan et Inde se regardent en chien de faïence sous le regard intéressé de la Chine. Le Pakistan revendique le territoire du Cachemire indien. Quand les économies stagnent ou périclitent, nous savons par expérience que sous couvert de religion, la guerre pointe son nez. Et la France a bien armé les futurs belligérants en toute bonne conscience démocratique.

Les Russes de Poutine poussent leur avantage en Ukraine mais aussi en Syrie. Après avoir annexé la Crimée en 2014 et soutenu les nationalistes de l’Est de l’Ukraine, Poutine entend garder en prison les marins ukrainiens arrêtés en novembre 2018 lors de l’incident dans le détroit de Kertch. Il fait distribuer des passeports russes aux régions séparatistes du Donbass, région riche en charbon. Les relations entre Moscou et l’Ukraine sont des plus tendues et risquent de déraper d’un instant à l’autre.

La  Syrie est devenue une poudrière à elle seule. D’un côté, Moscou et Téhéran face aux Etats-Unis et Israël sans compter les Turcs et les restes de l’Etat Islamique. La région est prête à s’embraser. La balkanisation de la région est en cours. Actuellement dans la région d’Idlib, près de trois millions de Syriens subissent les bombardements notamment de l’aviation russe. Les révélations sur les camps de torture (Tadmor et Saidnaya) parlent de 100 000 disparus. Est-ce cela l’humanité ?

Les deux Corées jouent avec le feu en refusant de dialoguer. Kim Jong-un continue à tirer des missiles balistiques et M. Moon critique la Corée du Nord qui continue son programme nucléaire ce qui avive les tensions.

Soudan, Mali comme de nombreux autres pays d’Afrique sont sous le joug de dictateurs, d’armées d’occupation, de djihadistes…et on compte les morts par milliers.

Nous parlons de désastre écologique mais ne pourrions pas parler de désastre guerrier, toutes ces guerres qui se déroulent dans le monde ou sont susceptibles d’advenir ? Toutes ces guerres qui ne peuvent se faire que parce que les pays comme les USA ou la France vendent leurs armes à des pays qui feraient mieux de s’occuper d’écoles, d’hôpitaux…Bref des œuvres de vie plutôt que des œuvres de mort. Mais les profits demeurent la règle d’or pour quelques-uns peu scrupuleux d’engranger des milliards sur des monceaux de cadavres et de carnages à venir. Macron donnerait-il la parole à une Greta pacifiste et antimilitariste ? Serait-elle reçue à l’Assemblée ? Il est fort à parier que non : on ne tue pas la poule aux œufs d’or !

Micka (GLJD)

 

Partager cet article