La Synthèse anarchiste de Sébastien Faure

La clef de tous de nos maux l'anarchie

Les trois grands courants anarchistes:
En France, comme dans la plupart des autres pays, on distingue trois grands courants anarchistes, qu’on peut désigner ainsi: l’anarcho-syndicalisme; le communisme-libertaire; l’individualisme-anarchiste.
Il était naturel et fatal que, parvenue à un certain développement, une idée aussi vaste que l’anarchisme aboutît à cette triple manifestation de vie.
Un mouvement philosophique et social, c’est-à-dire d’idée et d’action, se proposant de faire table rase de toutes les institutions autoritaires, devait nécessairement donner naissance à ces distinctions que déterminent obligatoirement la variété des situations, des milieux et des tempéraments, la diversité des sources auxquelles s’alimentent les innombrables formations individuelles et la prodigieuse multiplicité
des événements.
Anarcho-syndicalisme; communisme-libertaire; individualisme-anarchiste, ces trois courants existent et rien ni personne ne peut empêcher qu’ils soient. Chacun d’eux représente une force, une force qu’il n’est ni possible ni souhaitable d’abattre. Pour s’en convaincre, il suffit de se situer – en anarchiste tout court et uniquement – au coeur même du gigantesque effort à accomplir pour ruiner le principe
d’autorité. Alors, on a conscience de l’appoint indispensable que, dans le combat à livrer, chacun de ces trois courants fournit.
Ces trois courants sont distincts mais ils ne s’opposent pas.
J’ai, maintenant, trois questions à poser:
La première va des anarcho-syndicalistes aux communistes-libertaires et aux individualistes anarchistes;
La deuxième va des communistes-libertaires aux anarcho-syndicalistes et aux individualistes anarchistes;
La troisième va des individualistes-anarchistes aux anarcho-syndicalistes et aux communistes libertaires.
Voici……

fs_synthese_anarchiste_1928

Partager cet article