Répression et provocations policières: inadmissible !

Tribunal

Dimanche 1er mai à Marseille, avant le départ de la manifestation syndicale, des
cordons de CRS étaient positionnés aux abords du Vieux Port et ont effectué des
contrôles et des fouilles de nombreux manifestant-e-s qui rejoignaient le cortège
unitaire.
Ils ont procédé à 7 arrestations dont le seul but était de mettre la pression sur celles
et ceux qui manifestaient ce 1er mai en usant d’une répression totalement arbitraire.
Parmi ces manifestant-e-s, 4 ont été mis en garde à vue au commissariat de
l’Evêché devant lequel un rassemblement unitaire de soutien a été organisé
dimanche dans la soirée.
2016-05-02_communique_intersyndical-1

Partager cet article