Groupe syndicaliste libertaire au Havre

Etoile solidaire

Notre conception du syndicalisme

Nous portons une pratique révolutionnaire du syndicalisme où la défense des conditions de travail, de salaires et de respect des personnes représente un des aspects de la lutte des classes.

Parallèlement nous travaillons à la construction d’une société fédéraliste et libertaire pour l’affranchissement des travailleurs à l’opposé du centralisme. C’est dans ce cadre que nous affirmons notre syndicalisme révolutionnaire.

Le problème de reconstruction sociale se pose comme un problème éloigné d’une réalisation future, un idéal lointain de l’humanité : c’est la difficulté à laquelle les syndicalistes révolutionnaires sont confrontés aujourd’hui. En d’autres termes, comment rendre crédible une alternative au système en vigueur.

Nous constatons l’effet néfaste des partis et pouvons affirmer que la politique politicienne dans le syndicat c’est le ver dans le fruit d’où la nécessité pour les syndicalistes de se libérer du joug des politiciens quels qu’ils soient.

Si nous passons au premier plan les revendications d’ordre corporatif, nous n’en oublions pas pour autant la tâche qui nous incombera dans le futur pour réorganiser la société de manière solidaire et de bas en haut.

Le syndicalisme révolutionnaire à base fédéraliste doit unir ses propres forces car il a à combattre le capitalisme mais aussi les apprentis dictateurs marxistes dont les dégâts ont été fort préjudiciables pour le mouvement ouvrier. Notre syndicalisme ne peut se concevoir que pour le bien être de chaque individu et ce dans la liberté.

Si l’unité syndicale organique est devenue irréalisable pour le moment, l’unité syndicale d’action est possible et plus que nécessaire.

Nous ne ferons pas l’économie d’un regroupement de nos forces pour trouver une issue à la situation précaire du mouvement syndicaliste révolutionnaire en France comme ailleurs.

 

 

 

Partager cet article