Rapport de M. Jacques GROSPERRIN, fait au nom de la CE Service public de l’éducation

 

Politicien (2)

Quand les réactionnaires de l’éducation se projettent dans leur avenir, il est temps de préparer le nôtre. Attention à ce rapport de tous les dangers pour l’Education Nationale tant du point de vue des jeunes que celui des enseignants. A lire attentivement…pour pouvoir mieux riposter.

LES 20 PRINCIPALES PROPOSITIONS DU RAPPORT

 Ces vingt propositions, dont le détail figure dans le rapport, sont  regroupées en quatre grands axes prioritaires de travail.

 1 er axe prioritaire*

 Favoriser le sentiment d’appartenance  et l’adhésion de tous aux valeurs de la citoyenneté*

· *Sacralisation de l’école* avec *interdiction du port de signes ou  de tenues ostensibles d’appartenance religieuse, politique ou  philosophique pour les accompagnatrices et accompagnateurs de sorties > scolaires*  · Mise en place d’un pacte proposé aux enseignants : *code de  déontologie / serment d’entrée en fonction / signature du règlement  intérieur de l’établissement*

 *Réaffirmation de l’exposition obligatoire et effective des emblèmes de la République dans tous les établissements d’enseignement*  (drapeau, devise « Liberté, Égalité, Fraternité », Déclaration des  droits de l’homme et du citoyen à côté de la Charte de la laïcité) ·

*Port d’une tenue d’établissement* · *Recentrage du programme de l’histoire de France et de sa  chronologie autour du récit national*  · *Rappel en début de semaine par le chef d’établissement ou  l’enseignant des valeurs citoyennes autour de sujets d’actualité*

 2^ème axe prioritaire

 *Restaurer l’autorité des enseignants  et mettre en place une vraie formation à la transmission des valeurs*  · *Révision de la maquette des formations en ÉSPÉ et des concours en y  valorisant la transmission des valeurs républicaines*  · *Effort massif sur la formation continue*, dans le cadre d’un plan  pluriannuel  · *Interdiction d’affecter en zone difficile des enseignants  débutants* sauf demande de l’intéressé et *obligation de remplacement* · *Renforcement de l’autonomie des chefs d’établissement, en leur  donnant un droit de regard sur le recrutement des nouvelles équipes*,  dans le respect des règles de la Fonction publique  · *Institution d’un véritable statut de directeur d’école dans  l’enseignement primaire*  · *Élaboration d’un code de bonne conduite à l’école, assorti d’un  barème clair de sanctions prévoyant des travaux d’intérêt général  scolaire*  ·

*Création dans chaque département d’un établissement spécialisé d’accueil pour les élèves les plus perturbateurs*

 3ème axe prioritaire

 *Mettre l’accent sur la maîtrise du français  et veiller à une meilleure concentration des élèves*  · *Évaluation de la maîtrise du français tout au long de  l’enseignement élémentaire, notamment en CM2 conditionnant l’accès  en 6ème , l’apprentissage de la langue française devenant l’axe  central des programmes du primaire* · *Suppression des ELCO* (dispositif d’enseignement des langues et  cultures d’origine) et *intégration de l’enseignement de ces langues  dans le programme d’apprentissage des langues étrangères*  · *Interdiction des tablettes au primaire et *mise à l’étude d’un*dispositif de brouillage des téléphones portables *dans les  écoles et les collèges

 4ème axe prioritaire

 *Mieux responsabiliser tous les acteurs*  · *Modulation des allocations familiales pour lutter contre  l’absentéisme scolaire*  · *Information systématique des parents par SMS de toute absence  injustifiée de leurs enfants*  · *Mise en place dans l’enseignement public d’un système de remontée  directe des incidents jusqu’au ministère* · *Meilleur contrôle du Parlement sur les choix stratégiques en  matière d’enseignement*, notamment au travers d’un débat annuel sous  l’autorité de la commission de la culture.

 Le rapport envisage également*un certain nombre de mesures  d’accompagnement *visant à faciliter la reconstruction de repères  républicains stables, un fonctionnement plus harmonieux du service  public de l’éducation et une amélioration des conditions d’exercice des enseignants.

Partager cet article