Rails sans frontières

CGT Anarcho-syndicaliste

Vous avez entre les mains le numéro 4 du bulletin «Ensemble
» du Réseau Rail Sans Frontière. Les articles qu’il
contient représentent un tour d’horizon de la situation des
chemins de fer et de ses personnels d’un certain nombre de pays
de tous les continents. Partout les attaques se multiplient pour imposer
au rail les politiques libérales : privatisation, remise en cause
des acquis sociaux avec les conséquences pour les personnels ou
les usagers. Partout la répression syndicale, y compris violente
comme en Corée, est utilisée pour casser les luttes qui se multiplient,
parfois avec les populations et les cheminot-es ensemble.
Parfois, cette union dans le refus de voir disparaître un service répondant
à des besoins fondamentaux de déplacement, ou de survie
d’un village, permet de gagner une bataille, à défaut de la guerre.
C’est ainsi qu’au Sénégal, avec le soutien du Réseau Rail Sans
Frontière, la gare de Dakar a retrouvé sa place au centre de la ville.

Ensemble_4_octo_2014

Partager cet article