Radio Résonance et les écoles d’Harfleur

Pouceenbas

Quand  radio Résonance fait de «  l’information »…

Ce matin, dans un communiqué lapidaire, il est dit à cette radio qu’un enseignant d’Harfleur vient d’être condamné à huit mois de prison avec sursis pour détention de photos pédopornographiques sans préciser  qu’aucun instituteur en poste aujourd’hui n’est concerné par cette triste affaire. D’où l’inquiétude justifiée de certains parents.

Livrer en pâture les professeurs des écoles de la commune participe à jeter la suspicion sur plusieurs  collègues  et le discrédit sur les écoles d’Harfleur.

D’ailleurs la presse locale spécifie bien quant à elle que le Harfleurais mis en cause n’a plus de contact direct avec les enfants. Donc qu’aucun enseignant des écoles d’Harfleur en poste aujourd’hui n’est visé.

Evidemment, radio Résonance c’est loin d’être radio Londres, plutôt radio ragots. Ce genre de radio qui distille des brèves sans se rendre compte des incidences de telles déclarations…des dommages collatéraux comme on dit dans certains médias. En clair c’est le type de radio qui ventile des semi-vérités prétextant un défaut de communication. Non, ce n’est pas cela, c’est une faute professionnelle, un manque de déontologie et d’éthique. Mais ces pseudos journalistes connaissent-ils le sens de ces mots à défaut de leur poids ?

Aux enseignants de faire la publicité qui s’impose auprès des parents d’élèves et de leurs collègues… Voilà le numéro de Résonnance : 02-35-10-02-10

Vous pouvez les appeler en indiquant votre profonde indignation.

Résonance doit faire ses excuses aux enseignants d’Harfleur !

Partager cet article