R.E.P. Le Havre – Harfleur

Guignols

Modification carte Education Prioritaire

Le ministère de l’Education Nationale raisonne en termes de moyens constants et de redéploiements selon le principe bien rôdé des vases  communicants : certains collèges et écoles entrent, d’autres sortent du dispositif REP. Ce sont les chaises musicales dont la musique n’est pas très agréable à l’oreille pour ceux et celles qui sont exclus des REP.

Pour nous autres syndicalistes libertaires, il n’y a pas d’Education prioritaire sans moyens supplémentaires. D’autant que quand on constate le dérapage de plusieurs centaines de millions d’euros de dépenses pour faire la guerre allant donc bien au-delà d’un budget militaire déjà exorbitant, on est en droit et en devoir de dénoncer ces dérives.

Pour bien comprendre le principe des sorties REP, il existe un collège tête de réseau et si ce dernier sort, toutes les écoles alimentant en élèves ce collège sortent aussi ce qui relève souvent d’un acte incohérent, toutes les écoles n’ayant pas les mêmes taux de chômeurs, taux de PCS défavorisées…

Que certaines écoles entrent dans le dispositif REP ou REP+, tant mieux mais cela ne doit pas se faire au détriment d’autres écoles.

C’est donc un vrai problème de choix budgétaire.

Alors qu’il ne faudrait que 300 millions d’euros supplémentaires pour que toutes les écoles actuellement en ZEP restent en REP, ce choix budgétaire ne nous sied guère. De l’argent pour les scolaires pas pour faire la guerre, pourrait-on crier !

Les lignes bougent parfois mais on connaît la propension des autorités académiques à diviser pour mieux régner. C’est ainsi que des annonces de  CAPE (Convention académique de priorité Educative), conventions au contenu flou (on assurerait les mêmes moyens qu’à l’heure actuelle mais alors pourquoi sortir les écoles de REP ?) sont données à quelques écoles mais pas à d’autres…

Pourquoi des écoles de la même commune aux profils identiques bénéficieraient d’une CAPE et pas d’autres. Toujours le choix de critères opaques.

Toutes les écoles doivent être logées à la même enseigne parce que c’est l’éducation qui devrait être prioritaire.

Partager cet article