Mouvement Freinet et livret numérique

Solidarité

On assiste actuellement à une accélération de la mise en place du LSUN (Livret Scolaire Unique Numérique).
A la suite du Livret Personnel de Compétences (LPC), de Base Élèves, Affelnet, etc., cet outil soulève des questions majeures, lourdes de conséquences.
Le fichage des enfants : Selon le Comité international des droits de l’enfant des Nations Unies, ce fichier caché est rempli de données hautement sensibles. Couplé au fichier Base Élèves 1er Degré (BE1D) et à d’autres encore plus détaillés que le Livret Personnel de Compétences (LPC), ce nouveau livret scolaire numérique intègre dans une même
application :
 le niveau de maitrise du socle commun,
 les bulletins périodiques des élèves pour chacun des cycles,
 les bilans de fin de cycles,
 les attestations obtenues (sécurité routière, savoir-nager, formation aux premiers secours…),
 des éléments relatifs à la vie scolaire au collège (absences, retards, comportement),
 des éléments de suivi des élèves en difficulté ou à besoins particuliers : Le Programme personnalisé de réussite scolaire (PPRE), pour les difficultés scolaires ponctuelles, le recours au Réseau d’aides spécialisées aux élèves en difficultés (RASED), les Unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A), les Unités d’inclusion
scolaire (ULIS), le Projet personnalisé de scolarisation (PPS), le Projet d’accompagnement personnalisé (PAP) coordonné par le médecin scolaire, le Projet d’accueil individualisé (PAI), dont certains relèvent du secret médical.
Qu’en est-il de l’information et du consentement des élèves et des parents ?
La mise en place du LSUN a pour conséquence la suppression de tout droit à l’oubli…

Motion RETRAIT DU LSUN

Partager cet article