Macron, retraités et illectronisme

Idées hautes

L’illectronisme

Alors que Macron augmente la CSG des retraités et en même temps refuse d’aligner l’augmentation des retraites sur l’inflation, les seniors commencent à saturer. La méconnaissance des personnes âgées doublée d’une certaine hypocrisie en même temps qu’une dose de cynisme aboutit à pénaliser nos anciens. En dehors du pouvoir d’achat en berne, la société relègue une bonne partie de nos aînés au rang d’analphabètes du numérique. L’illectronisme devient ainsi la nouvelle exclusion sociale, notamment pour les plus âgés. Les services publics sont dématérialisés afin de réaliser de substantielles économies, alors commence le cauchemar pour des milliers de personnes du troisième âge. Comment déclarer ses revenus en ligne ? Comment sélectionner un Ehpad sur « Via-trajectoire » ? Etc… Pour rechercher d’éventuelles aides des caisses de retraites complémentaires, on vous demande de vous créer un compte. Comment vous n’avez pas d’adresse mail ? Les personnes qui avaient déjà du mal à lire et comprendre un document écrit sur papier se retrouvent à être submergées dans des démarches encore plus compliquées. Double peine, double exclusion pour de nombreuses personnes. Ne parlons pas des pétitions en ligne : elles sont inaccessibles pour les exclus du numérique. C’est la nouvelle démocratie. Heureusement que les enfants et les amis sont présents, sinon la plupart des demandes d’une part non négligeable des seniors resteraient à l’état néant. Et les politiciens auront beau créer des associations de médiation numérique, des « points numériques »…les personnes en précarité ne viendront pas étaler au grand jour leurs difficultés. Nous avions les plans de cohésion sociale, nous avons maintenant la cohésion numérique des territoires. Autres temps, autres mœurs. La dématérialisation entraîne de surcroît, mais personne n’aborde le sujet, une perte de lien social, de communication. Il y a des personnes âgées qui ne parlent à personne dans la journée. Tout est fait pour isoler de plus en plus les personnes âgées : commandes en ligne (on ne discute plus avec les vendeurs, les caissières…), démarches en ligne (on n’arrive plus à contacter une personne référente au téléphone ; à la banque, on scanne ses chèques sans contact humain…Tout est fait pour éviter les relations humaines de la même manière que tout est fait pour casser le collectif. Et on nous parle de la digitalisation à l’horizon 2022. Pas sûr que le futur soit des plus resplendissants.

Partager cet article