Local Apache: Caen

Bel amant

Dans le cadre du cycle de discussion sur l’anarchisme nous organisons
deux causeries et une conférence gesticulée les 03 et 23 novembre
prochain.

IL Y A UN DEMI SIECLE des milliers d’ouvrier-e-s, d’étudiant-e-s, de
rétifs et rétives se révoltaient contre un monde qui les étouffait.
En France, en 1968, on lutte, on s’organise, on occupe universités,
usines, rues, théâtres. On séquestre parfois les patrons, on construit
des barricades pour résister aux assauts policiers. Sur les barricades,
dans les locaux occupés, on trouve une faune souvent oubliée de ceux et
celles qui écrivent l’histoire. Pêle-mêle il y a là blousons noirs,
ouvrier-e-s indociles, écumeur-se-s de bitume,  anarchistes et
communistes sans drapeaux, déserteur-se-s des officines militantes.
Durant quelques semaines la France est bloquée.
En Espagne, dans les années 1970 l’appareil franquiste en fin de règne,
puis le gouvernement chargé d’assurer la transition dite « démocratique
», ont chacun leur tour du mal à contenir les conflits qui secouent
lieux de travail, quartiers et prisons.
Dans une large mesure ces deux mouvements refusaient d’être dirigés, se
méfiaient des politiciens et des syndicalistes.  Bref, se construisaient
autant contre ceux et celles qui cherchaient à encadrer leur révolte que
contre le pouvoir en place. Beaucoup faisaient le pari de
l’auto-organisation et de l’autonomie !
C’est pour ces perspectives que ces luttes nous parlent et nourrissent
notre anarchisme aujourd’hui.  Et que nous reviendrons sur ces deux
moments les 03 et 23 novembre prochain.

Samedi 03 novembre, à La pétroleuse (163, Cours Caffarelli, sur la
presqu’île)
Autour de 1968…
16h00 – Causerie  sur les oubliés du 68 lyonnais en présence de Claire
Auzias, auteure de  Trimards, « pègre et mauvais garçons.
19h00 – Cantine ouverte à tous et toutes.
20h30 – Conférence gesticulée « Sous les pavés la plage » de et avec
Jacques Esnault sur 1968 et ses chansons

Vendredi 23 novembre à La Pétroleuse
Récits de luttes dans l’Espagne des années 70.
18h00 – Causerie sur les luttes « autonomes » dans l’Espagne des années
70 en présence du « coordinateur » du recueil de textes  Le pari de
l’autonomie,
Suivie d’une auberge espagnole (on amène et partage un repas).

Causerie Trimard, conf gesticulée et causerie le pari (1)

Partager cet article