Libertaires et politique

Anarchistes contre la guerre2

Anarchiste hors les murs, André Prudhommeaux (1902-1968), à qui nous avons consacré un numéro thématique de notre bulletin, allia sans conteste deux qualités assez rarement conjuguées en milieu militant : une pénétrante capacité d’analyse et une aptitude jamais démentie à défaire les vérités contradictoirement admises par l’anarchie plurielle de son temps. C’est ainsi, nous semble-t-il, qu’il faut lire ce brillant texte de 1954, publié dans les Cahiers de « Contre-courant », où, sur la question des rapports ambigus que les libertaires entre-tiennent avec la politique, il renvoie dos à dos les « dilettantes » et les « agités » de l’anarchie pour définir une position de « juste milieu » : refuser de « confondre la lutte contre le gouvernement en exercice […] avec la résistance et l’émancipation vis-à-vis de l’État, qui est une lutte apolitique ou antipolitique », mais être capable, en parallèle, de penser les circonstances et les enjeux politiques d’un moment donné et, éventuellement, de déterminer quel est « l’ennemi n° 1 » et quels peuvent être les « alliés provisoires ». Quand on connaît l’intransigeance que l’auteur de ce texte manifesta, pendant la révolution espagnole, vis-à-vis du « circonstantialisme » de guerre qui conduisit les instances de la CNT-FAI à s’adonner – assez piteusement, d’ailleurs – à « l’art » politique jusqu’ au sein de l’appareil d’État, on ne peut qu’admettre que Prudhommeaux était aussi capable de remettre indirectement en cause son radicalisme de l’époque. En atteste la manière dont il insiste, ici, sur le fait qu’une même prise de position n’aura jamais le même effet selon qu’elle implique, comme ce fut souvent le cas en Espagne, un mouvement libertaire suffisamment puissant pour influer, en vrai, sur le devenir politique d’une communauté humaine beaucoup plus large que celle qu’il représentait en propre ou, comme ce fut le plus souvent le cas ailleurs, par des mouvements anarchistes acculés à la marginalité et dégagés par avance de toute responsabilité réelle dans les destinées des pays où ils résident.

les_libertaires_et_la_politique_ap_

Les_cinemas_libertaires

Partager cet article