Le libertaire de Mai 2017

Danse anarchiste

Alors que les partis politiques se déchirent: la ligne Philippot contre la ligne identitaire de Marion Maréchal Le Pen au F.N., même si cette dernière prend la large momentanément; les Républicains qui se pouillent entre les Rastignac d’aujourd’hui et ceux de demain; que les communistes veulent leur part du gâteau alors que Mélenchon veut le tout; que les socialistes s’écharpent entre les Vallsistes, les Hamonistes et les autres…les partis politiques sont au bout de leur vie, comme on dit, avant de se reconstituer selon d’autres critères et rapports de force…La sociale démocratie a la vie longue…Pendant ce temps, Macron distille à l’envi que  » les débats d’idées sont devenus le paravent des combats de personnes ». Ce en quoi il a raison. Il analyse le champ politique, tous les champs politiques et arrive aux mêmes conclusions: certains individus veulent devenir calife à la place du calife. Rien de bien nouveau dans notre atmosphère militante (atmosphère, est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère…). Là est le noeud gordien.

Cela devrait interpeller les libertaires qui sont loin de se confronter au réel et qui n’ont pas actualisé leurs pensées. La mondialisation, le numérique, la consommation même le dimanche…doivent nous interpeller. Nous reviendrons sur le sujet dans un prochain libertaire.

De même , nous allons répondre sur quelques points d’histoire…La révision historique ne peut nuire qu’aux libertaires. Nous nous pencherons aussi sur ces fascistes qui utilisent le mouvement libertaire pour distiller leur venin.

Le libertaire Mai 2017

Partager cet article