Le libertaire de juin/juillet 2014

L'Anarchie fonctionne

Après ce numéro du libertaire consacré à James Guillaume de la Fédération Jurassienne, nous allons prendre quelque repos militant. Durant toute cette année nous avons privilégié les textes historiques et théoriques à l’actualité qui par essence se dévalue très vite.

Face aux temps du zapping généralisé, des autoroutes de l’information, de la standardisation des médias et de la manipulation de masse de ces derniers, nous faisons le choix de la réflexion et d’un retour aux invariants libertaires, n’en déplaise à ceux qui veulent dépoussiérer l’anarchisme de « ses vieilleries » pour mieux stériliser les valeurs propres au socialisme libertaire et nous refourguer de nouvelles lunes.

Contrairement à certains qui opposent leurs luttes et leurs actes comme étant les seuls à mériter le label anarchiste, nous pensons a contrario que toutes les alternatives et initiatives libertaires vont dans le bon sens : lutte des sans- papiers, alternatives écologiques, création de spectacles vivants, de bibliothèques, de réseaux sociaux, de lieux de vie, de sections syndicales…Le retour à l’esprit des Bourses du Travail avec un fonctionnement horizontal, fédéraliste et interprofessionnel ne peut que nous réjouir.

Le problème n’est pas d’opposer le militantisme pluriel mais de s’informer mutuellement en valorisant les initiatives qui marchent voire de les coordonner dans un esprit d’entente et non d’intégration à une quelconque organisation fusse-t-elle anarchiste.

A la rentrée, loin de délaisser les conflits sociaux qui ne manqueront pas de germer ici ou là, nous nous investirons dans ces derniers à la mesure de nos forces sans se désintéresser des idées et pratiques de nos précurseurs.

le Libertaire Juin-Juillet 2014

Partager cet article