Le libertaire d’octobre 2017

Au bout de la vie2

La tentative d’assassinat de Louise Michel au Havre

Le Boulangisme fut un mouvement protestataire et populiste qui trouve son origine et son terreau dans la crise économique qui touche essentiellement le milieu populaire dans les années 1880. Chômage et tensions sociales s’accroissent dans ce cadre. Durant cette époque, le régime parlementaire est impuissant à résoudre la question sociale. La division des parlementaires et la corruption de plusieurs d’entre eux doublé d’un affairisme douteux donnent au général Boulanger la stature d’un homme d’action, espèce de sauveur suprême au-delà de la mêlée dans une société en plein désarroi.

Ce populisme n’est pas sans nous rappeler celui de notre époque, toutes choses égales par ailleurs.

Mais ce qui est sûr c’est que tous les totalitarismes sont mis en œuvre par des individus aidés par d’autres individus. Que ce soit pour le Boulangisme, l’extrême droite des années 1903, le nazisme, le poujadisme et la montée de l’extrême droite aujourd’hui partout en Europe et notamment en France, ces autoritarismes ont des causes économiques, des ressorts politiques et sociaux qu’il nous incombe de comprendre pour mieux y échapper sous réserve de futures nuits et brouillard…

C’est aussi en cela que la pièce de théâtre « La tentative de Louise Michel au Havre » est intéressante à étudier.

Le libertaire Octobre 2017

Partager cet article