Le libertaire d’Avril 2022

Ecriture

La révolution russe a supprimé certaines bases pourries de la société moderne : la propriété privée, le profit individuel, l’exploitation des masses par la bourgeoisie, certains préjugés et vices de la culture bourgeoise. Malheureusement, elle n’a pas supprimé TOUTES les bases pourries et n’a détruit certaines autres que partiellement. Elle n’a pas aboli la propriété COMME TELLE, ayant seulement remplacé la propriété privée par celle de l’Etat ; elle a remplacé le profit individuel par celui de l’Etat ; elle a substitué à l’exploitation des masses par les particuliers celle par l’Etat ; elle a conservé l’argent ; et surtout, elle a gardé intacte la base « politique » de la société actuelle : l’autorité, le pouvoir, le gouvernement, l’Etat. Elle a même voulu renforcer cette base, arrivant à une sorte d’absolutisme étatiste sans pareil : à un Etat « totalitaire » (qui justement, permet aujourd’hui de mettre sur le même pied la Russie et les Etats fascistes). Or, dans la vie sociale, une base pourrie – ou même une partie de base pourrie- non enlevée contamine rapidement toutes les autres et, bientôt, la pourriture regagne le mécanisme entier. Une fois le pouvoir et l’Etat conservés, une nouvelle couche privilégiée se forme fatalement. Elle s’empare de l’Etat. Une nouvelle bureaucratie est vite née. Elle accapare les masses, le produit du travail des autres et rétablit le profit dont elle s’empare. L’exploitation renaît, sous une autre forme. Une nouvelle bourgeoisie (d’Etat) se constitue. Tout redevient « pourriture ». La révolution est ratée. Tout est à recommencer.

Tel est l’enseignement de cette première étape. Elle nous apprend que, pour atteindre le vrai but de la révolution, TOUTES les bases de la société moderne doivent être détruites et enlevées EN ENTIER. Elle nous prouve que le pouvoir et l’Etat doivent être remplacés par d’autres formes de communauté EN MEME TEMPS QUE LE RESTE. Elle sert donc à abolir, par ses résultats néfastes DE PLUS EN PLUS CONNUS, le principe étatiste et à faire rechercher le vrai principe de la révolution sociale.

Voline (Le combat fédéraliste – La Révolution en marche)

le Libertaire Mars 2022

Partager cet article