Le libertaire d’Avril 2018

 

Port Le Havre

Bon, inutile de dire que je vais avoir du mal à être objectif concernant ce groupe dont je suis fan depuis 1980 et le fameux hymne «Antisocial». Près de 40 plus tard, Trust nous sort le grand jeu et renoue également avec ce qui a fait sa marque : la chanson «coup poing dans la gueule». Bernie le parolier et chanteur renoue avec des textes rageurs et plutôt brut de décoffrage. Ca ne fait pas dans la dentelle et ça tape dur.
Quand j’étais gamin, Trust passait pour être des anars, avec la compréhension que je pouvais avoir de ce qu’est être un anarchiste à 12 balais. Depuis j’ai fait mon chemin comme on dit et j’ai touché du doigt en quoi les paroles de Bernie pouvait en effet être proche des libertaires. Je pense notamment à ‘La grande illusion» et son fameux refrain «Je ne suis qu’un bulletin qu’on intoxique et qu’on glisse dans une urne».
Le libertaire Avril 2018

Partager cet article