Les politiciens havrais, ces êtres pitoyables

Qui surveille qui

Les politiciens, ces êtres pitoyables !

Il suffit de lire LH Océanes de la première quinzaine de septembre  pour être fixés. Les blaireaux de tous poils sont au rendez-vous.

Du côté PS et écolos, le groupe de cette obédience titre « L’emploi au Havre, toujours une urgence ! ». Ah, bon et en France, c’est pas une urgence et le gouvernement PS n’y est pour rien dans cette situation du chômage ? Et ce PS arrogant et fumiste indique que les emplois avenir sont un levier pour les jeunes, notamment sans qualification…Toute honte bue, ces libéraux-socialistes donneraient des leçons !

Incompétents, pitoyables et de surcroît donneurs de leçons. Les socialistes, c’est vraiment la gerbe !

Côté Parti communiste, rentrée oblige, on axe son tir sur l’éducation et les rythmes scolaires. Mais que font réellement les communistes dans les mairies qu’ils gèrent : de la garderie, faute de moyens. En bon démagogues, ils ont fait de pseudo-référendums…et se sont appuyés sur une majorité qui voulait leur week-end. Quid de l’intérêt des enfants ? A quand un référendum sur la peine de mort dans les milieux populaires ? En perte de vitesse avant leur disparition, ils s’accrochent aux vieilles recettes.

Côté extrême droite, c’est toujours la même rengaine : les gens du voyage volent donc il faut plus de caméras et de policiers municipaux. Et pour les politiciens, les patrons qui volent ? Que faut-il ?

Un petit coup encore sur l’immigration, le fonds de commerce qui marche avec le renforcement des frontières et voilà tout le programme du FN (du MNR de Mégret/Fouché Saillenfest ?)

Que dire de l’UMP ? Ils sont tellement contents de la rentrée… qu’une grève vient d’éclater dans les cantines aujourd’hui ! Et des ateliers participatifs…on dirait Ségolène Royal ! Et sur la même longueur d’onde que le gouvernement : « Gageons que cette réforme, pensée dans l’intérêt de l’enfant, porte ses fruits. ». Le FN aura beau jeu de crier  contre l’UMPS !

Et bien entendu, l’UMP dialogue à Aplemont, au quartier de l’Eure, à Sanvic…Pendant ce temps-là, les Havrais tirent la langue, sont victimes du chômage de masse et les classes populaires vivent de plus en plus mal dans leurs quartiers…mais les Havrais donnent leur avis. Mensonges et manipulations que tout cela !

Il n’y aura aucun salut avec les partis politiques, ces faussaires de démocratie, de l’extrême gauche à l’extrême droite.

La classe ouvrière ne peut compter que sur elle-même et plus que jamais « L’Emancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes » est notre devise.

Travailleurs, rejoignez le Groupe Syndicaliste Libertaire du Havre pour peser sur l’avenir. N’attendez rien de la politique politicienne. Elle est vouée à l’échec et à consolider le statu quo des classes possédantes.

Partager cet article