Les patrons d’Héméra doivent céder

A.I.T.

Le 7 décembre, cela fera 50 jours que les salariés d’Héméra (femmes de chambre, gouvernantes et équipiers de la sous-traitance) attendent que leur employeur et/ou le donneur d’ordres, l’hôtel Holiday Inn de Clichy, veuillent bien s’asseoir à la table des négociations et entendre leurs revendications.

-50 jours que ces patrons affichent un mépris indécent à l’égard des salariés.

-50 jours que la députée de Clichy, fidèle aux principes du dialogue social prôné par le parti du Président, La République En Marche, ne lève pas le petit doigt pour faire avancer ce dossier.

Si ces patrons et messieurs-dames de la Haute espèrent que le conflit va s’éteindre faute de combattants, ils se mettent le doigt dans l’œil jusqu’au coude : les soutiens aux grévistes sont de plus en plus nombreux et leur solidarité est sans faille. Pour preuve, cette remise de chèques aux grévistes le 7 décembre à 17h.

Merci d’être très nombreux à ce rassemblement (venez avec collègues, voisins, famille, …) … interdit par la préfecture des Hauts de Seine.

Montrons que dans ce pays, c’est la solidarité qui a force de loi !

25-remise-de-cheques-aux-grevistes-le-7-dec

Partager cet article