Journal le libertaire; Mai 2016

Impression

Les activistes voient le grand soir partout. Si nous sommes satisfaits du regain de combativité des salariés qui ne veulent pas de la loi El Khomri, nous n’en demeurons pas moins lucides. On parle beaucoup de blocages : blocage des axes routiers, des dépôts de carburant, des zones industrielles. Mais n’est-ce pas la faiblesse du mouvement ouvrier qui nous accule à ce type d’actions. Peu d’observateurs font le parallèle avec les occupations d’usines en 1936. A 80 ans de distance et la littérature s’est faite abondante pour cette date anniversaire du Front Populaire, nous constatons que les occupations d’usines n’ont pas été à l’ordre du jour en 2016. Ni celles des différents services du secteur tertiaire…Le temps passe, la mémoire aussi.Pourtant, là réside le véritable blocage de l’économie et le levier pour obtenir satisfaction et exiger des avancées sociales. Peu de lien aussi avec d’éventuelles luttes dans le monde rural. Peu de réquisitions de logements vides…Bref, nous assistons à un conflit social des plus traditionnels sans espoirs de lendemain qui chantent à part peut-être ces jeunes qui participent aux Nuits debout et qui garderont sans doute un mode de fonctionnement d’assemblées à réinvestir dans quelques années.

Nous côtoyons de plus en plus de personnes qui en ont ras la casquette des grands discours, des grandes théories et qui leur préfèrent des actions concrètes : aider une famille sans papier, s’investir dans des ZAD, contacter des maraîchers pour mieux manger et concevoir une alternative à la malbouffe et au productivisme non respectueux de la nature…Loin d’un individualisme sans lendemain, c’est du collectif qui se construit jour après jour. Des îlots de liberté.

A nous autres, anarchistes d’y adjoindre nos modes d’action : fédéralisme partout, fonctionnement horizontal, mandats contrôlables et révocables…En clair, ne pas laisser aux politiciens le champ libre et ne pas leur laisser des positions de leader qu’il faut absolument supprimer.

Nous vous souhaitons une bonne lecture de ce nouveau numéro du libertaire de Mai 2016.

Le libertaire mai 2016

Partager cet article