Hommage à Jules Durand

Affiche-Livre Jules Durand

Pôvre Durand

Du charbon du front au menton

Faut encore que tu dormes dans un wagon

Que tu manges au fourneau économique quelques quignons

Pour éviter de toucher le fond.

 

Dans les soutes, des nuages de poussières

La colère, faut s’y faire docker

A tes marques, voilà la machine Clarke

Le calme désert, le calme des airs.

 

Buveur d’eau contre buveur de sang

Faut savoir garder son rang

La machine à broyer aura raison de ta raison

Insubordination contre témoins subornés

 

Le gibier syndicaliste, syndicaliste de gibet

La compagnie assassine, celle des ombrelles et crinolines

Parodie de justice, à toi la guillotine

Aux Assises, toi le déshérité

 

Après un procès de farce

La camisole de force

L’accusé est innocent

Comédie de boulevard, Boulevard Durand.

 

Persécution de matons

Cagoule du condamné

Après la folie

Une stèle à Sainte-Marie…

Jipé

Partager cet article