Le Havre, 1888: la tentative d’assassinat de Louise Michel

louise-michel[1]

La tentative d’assassinat de Louise Michel au Havre

Le dimanche 22 janvier 1888, la grande figure de la Commune, Louise Michel, vient au Havre pour animer deux conférences dans une même journée. L’une se tient l’après-midi, au théâtre de la Gaieté et a pour thème: «  Le Capital- Le Travail- La Misère » ; l’autre se déroule le soir, à la salle de l’Elysée, et a pour objet « Les scandales du jour- L’Idée révolutionnaire ».

C’est devant 2000 auditeurs que la Vierge Rouge s’évertue, lors de sa deuxième réunion, à dénoncer les guerres, le capitalisme, le trafic des décorations de Wilson, gendre du président Grévy…Elle invite le peuple à la Révolution sociale.

Tandis que le meeting prend fin, un Breton, Pierre Lucas, tire à bout portant sur la conférencière qui s’en tire avec une blessure au temporal gauche et au lobe de l’oreille.

Pourquoi ce travailleur breton a-t-il tiré sur Louise Michel?

Cette dernière ne manifeste aucune colère contre son agresseur et demande même sa libération immédiate considérant qu’il a agi sans discernement. Elle ajoute à ce sujet: « Et si cela tardait trop, je retournerais au Havre et cette fois ma conférence n’aurait d’autre but que d’obtenir cette mesure de justice, toute la ville y serait».

Pierre Lucas, ce déraciné, était-il un fanatique religieux, un illuminé, un alcoolique ?

Les réactions à la suite de cet attentat sont nombreuses et l’affaire a un retentissement national étant donné la personnalité de la victime…

Cette pièce de théâtre écrite par Patrice Rannou sera publiée en feuilleton dans le libertaire.

Le libertaire Septembre 2017

Partager cet article