Guerre psychologique contre le monde occidental

 CGTbras

Guerre psychologique contre le monde occidental

Une vague d’attentats s’est déroulée la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis.

Cette seconde attaque meurtrière, après celle de janvier contre la rédaction de “Charlie Hebdo” et un magasin juif, n’a même pas d’objectifs précis à part terroriser la population. Ici pas de centres culturels, économiques, cultuels ou militaires, mais des lieux de loisirs (discothèque, bars, restaurants, un stade avec un match de football).

Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres. Le but des islamo-fascistes ne serait-il pas de vouloir créer une guerre civile entre communautés, afin de recruter encore davantage ? Terroriser les gens et accroître les clivages au sein de la population avec le credo bien connu de provocations/meurtres- répression- augmentation du recrutement islamo-fasciste.

L’État français mène des guerres dans plusieurs pays (Libye, Mali, Syrie, Afghanistan…) depuis des années. Ces guerres ont aujourd’hui des répercussions sur le territoire français mais pas seulement. Le monde occidental est visé, c’est pour cela qu’une entente sera réalisée entre pays impérialistes.

Le Groupe libertaire Jules Durand condamne ces attentats : tuer des gens qui prennent une bière, écoutent un concert, se promènent dans la rue… et frapper aveuglément, au hasard,  dans le seul but de faire peur est ignoble. C’est une attitude fascisante, abjecte.

C’est ce même courant islamo-fasciste qui continue de mener la guerre en Lybie, en Irak…contre des populations civiles qui trinquent au quotidien et contre les forces progressistes kurdes en Syrie.

Du point de vue militaire, ces actions en France sont purement suicidaires sans portée stratégique,  basées sur la seule volonté de verser le sang inutilement. Cela démontre l’inanité des attentats sans motif. Ces fous de dieu partisans de fait d’une idéologie fanatique ont pour unique but l’apocalypse.

François Hollande, face à la population devenue victime, a déjà appelé à l’unité nationale et à la solidarité derrière lui. Mais nous savons que l’unité nationale, l’union sacrée, c’est la guerre. L’extrême droite sort renforcée dans ses prévisions d’attentats et ses scores électoraux aux régionales vont de même s’accroître.  De sombres jours s’annoncent pour les militants des Droits de l’Homme dont les libertaires : les mesures liberticides vont faire florès.

Du point de vue  libertaire, nous sommes solidaires des victimes d’hier soir à Paris, mais aussi de toutes celles qui succombent sous l’étiquette d’émigrés politiques et économiques, et de celles qui meurent par balles, bombes  qui sortent des usines d’armement notamment françaises . Ces guerres menées tambour battant et glorifiées par une presse aux mains et aux ordres des grands groupes capitalistes français dont certains sont aussi les plus grands marchands de canon, ne sont faites que pour défendre les intérêts français à l’étranger dont ceux des multinationales françaises.

Le parti socialiste et ses satellites vont avoir du mal à justifier leurs frappes à l’étranger, celles-là même qui devaient nous protéger sur le sol français. Ce n’est donc pas un redoublement des dispositifs liberticides qui empêchera de nouveaux attentats.

Alors nous refusons d’ores et déjà que le gouvernement profite de l’occasion pour interdire les mobilisations syndicales et écologistes à venir.

La réponse au terrorisme islamo-fasciste n’est ni  dans le repli sur soi, ni dans la militarisation de la société.

La solution ne viendra pas de celles et ceux qui ont contribué à créer cette situation par leurs politiques militaristes à l’étranger et par leur politique nationale qui mène à la frustration des générations de jeunes français.

La solution passe par le renforcement des solidarités, de l’entraide, dans les quartiers, sur nos lieux de travail, dans les syndicats, dans les associations…, afin de contrer tous ceux qui favorisent de par leurs positions et propositions les régimes de terreur. Aujourd’hui, seules les forces de transformation sociale dans un but d’égalité économique et sociale sont à même de créer une alternative au chaos actuel.

Groupe libertaire Jules Durand

 

 

Partager cet article