La garde républicaine

Grève gle Bâtiment 1911 (2)

La garde républicaine : un roman politique contemporain
Le 1er mai, à Paris, une fête citoyenne est organisée par le président. Un coup de feu sème la panique et embrase la République. Cinq personnages sont pris dans le tumulte, leurs vies bousculées par la course folle des événements se croisent au risque de se confondre, charriant avec elles une réflexion contemporaine sur le sens du politique et de l’engagement.
Le livre narre les jours qui suivent cet attentat. Alternativement, ces hommes et femmes nous font vivre à travers le récit de leur quotidien chamboulé l’évolution de l’enquête et de la situation politique du pays. Et si ce coup de feu était le début d’une révolution ? Et si l’acte fou et isolé du charismatique Henry, le « terroriste » anarchiste, n’était pas d’abord l’occasion pour chacun des personnages de se confronter à ses contradictions, ses lâchetés, voire de mettre en accord ses actes et ses convictions ?
Écrit avant la naissance du mouvement « Nuit debout », La garde républicaine fait écho aux interrogations politiques qui ont amené nombre de citoyens à occuper les places publiques en 2016.
Ce récit reflète les désirs de changement et les craintes qu’ils génèrent en retour, au sein d’une société de plus en plus atomisée.

Communiqué de presse la garde républicaine (1)

Partager cet article