Expulsions forcées STOP !

No Futur

Expulsions forcées STOP !

Plus d’un milliard de personnes vivent dans des bidonvilles dans des
conditions de vie déplorables. L’absence de structures de soins et
d’écoles restreint sérieusement l’accès à la santé et à l’éducation.
Le niveau de malnutrition et le taux de mortalité infantile sont
souvent comparables à ceux des zones rurales ou reculées. Ce sont les
premières victimes d’expulsions forcées qui détruisent leur vie et les
met dans une situation d’extrême pauvreté dont il est difficile de
sortir.

Les gouvernements hésitent de moins en moins à procéder à des
expulsions massives pour supprimer ces habitations et laisser la place
à des projets d’urbanisme, des chantiers « d’embellissement », voire à
des grands projets d’aménagement liés par exemple à l’accueil de
compétitions sportives ou autres événements : Jeux olympiques de Pékin
(2008), Coupe du monde de football au Brésil (2014), Jeux olympiques
de Rio (2016).

Un exemple frappant de ce bafouement de ces personnes est l’expulsion
massive des Roms en Europe, qui sont victimes de discrimination et
d’exclusion du fait de leur statut minoritaire et de leur appartenance
ethnique.
Les expulsions forcées constituent une violation des droits humains
que les gouvernements sont tenus d’empêcher et de prévenir.

Amnesty International – Le Havre consacre donc son « Café des Droits
Humains », de rentrée, à cette thématique.

Mardi 24 Septembre 2013 à 18H
L’Air du Thé
20 Rue Edouard Larue (proche de La Galerne)
Le Havre

Partager cet article