Conférence le 4 Mars à l’amphithéâtre Jules Durand

cnt-so-02[1]

Le travail répétitif, sous cadence use les corps : Les muscles, les tendons, les
articulations. Ces pathologies sont regroupées sous un sigle qui est une création hybride à la croisée de l’ergonomie, de la médecine du travail et de la biomécanique : TMS ou Trouble musculo squelettique.
Dans le réseau de consultations Souffrance et Travail créé depuis 1995, la consultation
du CASH de Nanterre était la seule à traiter toutes les pathologies, organiques et psychiques.
Elle est fermée depuis 2010. Avec Johnny Adeline, anesthésiste réanimateur et médecin de la douleur, Colette CAPET, infirmière de la douleur, nous pouvions inventer, innover, moduler des protocoles thérapeutiques sur mesure pour chacun de nos patients.
Parce que soigner est un travail de longue haleine, nous avions su développer les
compétences nécessaires : totale disponibilité, inventivité dans les réponses, ténacité
endurante devant l’échec. Et nous avions hérité, du travail avec le Docteur François
BOUREAU, pionnier français dans le traitement de la douleur, l’utilisation thérapeutique de
la paperasse administrative pour constituer des statuts sociaux à nos patients, le besoin de contact avec tous les acteurs de soin, le médecin du travail, le médecin traitant, le médecin conseil.
Mais surtout, dans les corps abîmés de nos patients, nous cherchions leur génie
individuel.
FATIMA_CESAR_DU_MEILLEUR_FILM_OU_LE_TRIOMPHE_DES_TRAVAILLEURS_INVISIBLES

Conférence 4 mars

Partager cet article