Communisme libertaire

Révolution espagnole36

Le programme que présente, dès 1932, Diego Abad de Santillán, est très nettement un projet d’organisation économique au niveau national, susceptible de servir à la difficile conciliation des présupposés anarchistes et de l’économie planifiée. Abad de Santillán prend comme point de départ l’idée que l’anarchisme consiste à remplacer le capitalisme, le gouvernement des hommes, par d’administration des choses. « Mais que faut-il mettre à la place de l’État ? Cette question, nous l’entendrons toujours, et nous nous la posons nous-mêmes. Il faut remplacer la domination de l’homme par l’homme par l’administration des choses »1.
Le développement de cette idée aboutit chez Abad de Santillán à une organisation fédérative à partir de deux axes essentiels, les industries et les régions, qui va des conseils d’usine à un Conseil national de l’économie socialisée, qui, comme l’écrira l’auteur lui-même dans des écrits ultérieurs, doit devenir un organe central de planification.

Une_conception_scientifique_du_communisme_libertaire_-_Diego_Abad_de_Santillan

Partager cet article