Communiqué du Groupe libertaire Jules Durand

Répression policière

Répression policière contre les lycéens et étudiants.

A Caen, Rennes, Rouen, Montpellier, Paris….plusieurs lycéens se sont retrouvés au poste, en garde à vue, pour certains frappés et insultés puis mis en examen. Un article paru dans le journal Le Monde  du samedi 2 avril 2016 est à ce titre significatif des violences exercées contre les lycéens. Le ministre de l’Intérieur se dit « choqué ». Nous lui conseillons le livre de Maurice Rajfus « La police hors la loi » afin de se faire une idée de la violence structurelle de l’institution policière.

Lors des grèves contre le CPE, nous avions vu la création d’un collectif de défense des lycéen-ne-s victimes de la répression. Il serait judicieux que les jeunes invitent  tous les syndicats, les individus partie prenante des luttes actuelles ainsi que les parents d’élèves ( FCPE ) et associations de parents afin d’avoir une défense collective ce qui implique la mise en place d’avocats conseils et de défense, une levée de fonds afin de prendre en charge les frais de procédure, un travail commun des plaidoiries entre avocats pour souligner la cohérence de ces attaques policières, l’organisation de la solidarité, le recensement des victimes afin de ne pas laisser des jeunes isolés, un appel systématique à se rassembler devant les tribunaux le jour des audiences où de lourdes peines sont parfois prévues contre des jeunes…

La répression s’abat partout et avec force violence. Bien entendu l’Etat compte intimider les jeunes et leurs parents. La nécessaire solidarité doit donc s’organiser dans les plus brefs délais.

Groupe libertaire Jules Durand

Partager cet article