Charlie-Hebdo: Manifestations

Les 3 cons

CHARLIE HEBDO : LA TUERIE

Le massacre qui a eu lieu ce 7 Janvier 2015 à Paris est d’une extrême gravité. Il importe pour tous non seulement d’en déplorer les effets mais surtout d’en dénoncer les causes.

Une « crise économique » persistante depuis 1974 qui frappe la population et dont profitent les rapaces capitalistes avec la complicité d’une classe politique corrompue.

La diffusion massive d’une idéologie obscurantiste qui nie la lutte des classes et qui favorise volontairement la montée de communautarismes religieux.

La tuerie à laquelle nous venons d’assister n’est qu’un des résultats dramatiques de cette situation qui a permis aux religions de redevenir un fait sociétal soit disant respectable.

Le contexte de l’attentat se situe aussi dans un secteur musulman qui équivaut à un Opus Dei islamiste : Négation de la foi des croyants de la même religion qui n’acceptent pas l’interprétation imposée ; Réduction de la femme à un rôle de génitrice et de servante-esclave ; Obéissance absolue aux ordres des autorités inquisitoriales ; Assassinat moral, lorsqu’on ne peut appliquer la mort violente.

Toutes les religions sont porteuses d’actes fanatiques et criminels, Voltaire l’écrivait déjà: « Ceux qui font croire des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités. »

Si nous sommes tous Charlie, nous ne sommes cependant pas favorables à l’unité nationale et pour nous l’union sacrée c’est la guerre !

L’attentat sert les partis politiques français pour lancer une campagne de prétendue union nationale pour défendre la société de France, alors que c’est exactement ce genre de société qui génère d’en haut une xénophobie latente. Une xénophobie officialisée de la bouche de plusieurs hauts responsables et de l’actuel premier ministre qui déblatèrent sur les Roms de nationalités  bulgare et roumaine, qui sont pourtant des citoyens de l’Union européenne.

L’émancipation des exploités ne sera jamais l’œuvre de partis politiques ou de religions, mais au contraire celle des travailleurs eux-mêmes. Toutes les religions sont liberticides. Les islamo-fascistes ont éliminé des  caricaturistes exceptionnels sur les plans humain et libertaire, accompagnés de journalistes honnêtes mais le terrorisme le plus intolérable c’est celui qui laisse mourir des enfants (des milliers tous les jours) dans l’indifférence, les jérémiades éphémères. Ce sont le terrorisme capitaliste et le terrorisme religieux (y compris le marxisme-léninisme). C’est le chômage de masse, les accidents du travail au quotidien, la misère et les catastrophes écologiques…

Groupe syndicaliste libertaire Le Havre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article