Attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo.

 

Anar retraitées Attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo.

Nous, journalistes et travailleurs de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle, avons appris avec effroi l’attaque dont à été victime la rédaction de Charlie Hebdo. L’émotion légitime qu’ont provoqué la mort ou les blessures graves infligées à plusieurs de nos confrères ne doit pas prendre le pas sur les principes qui guident notre travail de journalistes et notre engagement de militants de la CNT. Ces principes nous poussent à prendre ces évènements avec recul et professionnalisme et à ne pas agir ou parler sous le coup de l’émotion. Ces principes nous poussent, aujourd’hui comme hier, à ne pas nous laisser aller aux raccourcis, aux préjugés et aux récupérations politiques d’un évènement aussi choquant. Ces principes nous font dire néanmoins qu’aucun journaliste, travailleur de la presse et des médias ou simple individu ne saurait être menacé, blessé ou tué pour son travail de journaliste ou pour les propos qu’il tient et les opinions qu’il émet. Nous tenons également à affirmer qu’à aucun moment nous n’accepterons que cet attentat soit utilisé à des fins politiques racistes, haineuses ou sécuritaires, par ceux-là mêmes qui sont en grande partie responsables d’une situation sociale catastrophique et qui brandissent les musulmans, les étrangers comme boucs émissaires. Anticapitalistes, autogestionnaires et antiautoritaires, nous travailleurs de la presse, des médias, de la culture et du spectacle de la CNT ne reviendrons pas sur nos principes et ne nous laisserons intimider pour rien au monde. Enfin, nous, êtres humains, condamnons ce lâche attentat et rendons hommage aux victimes. Nous appelons au rassemblement de soutien ce mercredi à 18h Place de la République. Le Syndicat Interprofessionnel de la Presse, des Médias, de la Culture et du Spectacle, Confédération Nationale du Travail.

Partager cet article