Antimilitariste, anticlérical, antipoliticien, voilà l’anarchiste

Manif N&Rouge

La France continue ses exportations d’armes

Un militant socialiste nous disait il y a quelques années que les ventes d’armes pesaient pour près de 200 000 emplois en France, donc un pourcentage non négligeable de l’emploi industriel du pays. Depuis les ventes contestées  à l’Arabie Saoudite qui s’en servit contre les populations civiles du Yémen, de fortes réticences se font jour en France mais aussi dans d’autres pays occidentaux. Et Madame Parly aura beau se retrancher derrière les valeurs et engagements internationaux de la douce France, les gens commencent à réaliser que les armes tuent et sont d’ailleurs faites pour cela. Notre pays, malgré la pandémie affiche 5 milliards d’euros à l’export en 2020, ce qui nous hisse au troisième rang des exportateurs d’armes au monde après les Américains et les Russes, deux pays peu regardants sur les droits de l’homme pourvu que les gains financiers soient au rendez-vous. Nos ventes se portent bien à destination de l’Arabie saoudite (704 millions d’euros de commandes) et du Maroc (426 millions d’euros)…L’action d’ONG, antimilitaristes…a conduit le gouvernement à instaurer une mission d’information sur le contrôle des exportations d’armes. C’est dire que le consensus n’existe plus en France sur ces fameuses ventes d’armes qui nourriraient et dynamiseraient le pays. Les gens s’emparent de l’éthique et c’est le point fort des anarchistes. Reste encore à dénoncer le double discours du gouvernement qui en même temps vend des armes à la Turquie (42 millions d’euros en 2020) et à la Grèce (2,5 milliards d’euros en 2021). De quoi alimenter une future guerre en Europe. Ne baissons pas la garde, l’antimilitarisme comme l’anticléricalisme sont deux sujets sur lesquels les libertaires se battent depuis plus d’un siècle et malheureusement, ils sont toujours d’actualité. Raison de plus pour ne pas les oublier et redoubler d’effort contre ces deux fléaux.

Systèmes frauduleux chez la plupart des politiciens

Nous avions parlé de Bygmalion, de Léotard…et les rapports visant le Modem et le R.N. valent aussi leur pesant de cacahouètes. L’embauche fictive d’assistants pour les eurodéputés du R.N. porte le préjudice à près de 7 millions d’euros. Abus de confiance, détournements de fonds publics…de nombreuses personnalités du FN/RN sont mises en cause. Les peines de prison pour ces délits seront-elles appliquées pour ces politiciens chevronnés ?

Même topo pour le Modem qui utilisa les fonds de Parlement européen pour salarier des membres du parti. En clair, les partis précités ont fait supporter au Parlement européen le coût salarial de certains employés de leur parti. Pour le Modem, le montant global détourné serait de 1,4 million d’euros.

Et ce sont les mêmes qui parlent de probité, de morale…et ils s’étonnent que de moins en moins d’électeurs gobent leurs argumentaires. Et ils se plaignent des taux d’abstention récurrents…Si les anarchistes plaident pour une abstention active depuis des lustres, ils sont bien aidés par les bassesses et les pratiques de nombre de politiciens.

Les élections passent et les problèmes restent pour la majorité du peuple, notamment les plus démunis. Départementales, régionales qui servent de prélude à la prochaine présidentielle ne changeront aucunement le quotidien des gens. Seules les mobilisations et les luttes paient. En dehors de ce cadre, point de salut.

Patoche (GLJD)

 

 

Partager cet article