Anarcho-syndicalisme- Autogestion

Manif rouge et noire

Les libertaires furent les premiers et pendant longtemps les seuls à développer la théorie de l’autogestion, à en faire un principe d’action. Aujourd’hui, ce mot, très galvaudé, employé par un peu tout le monde, a perdu beaucoup de sa signification, dans la mesure où la réalité que ce mot implique peut être extrêmement variable selon celui qui s’en réclame.
« Autogestion », c’est avant tout le moyen de mettre en application le principe : l’émancipation des travailleurs sera l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes. Ceci implique des structures organisationnelles qui permettent l’application de ce principe. Ces structures sont, au départ, essentiellement des organismes de base qui permettent l’expression de tous les travailleurs, à la fois sur plan de l’entreprise et sur le lieu d’habitation. On voit donc déjà une première caractéristique de l’autogestion selon les anarcho-syndicalistes ; elle est, dès les structures élémentaires de la société (entreprise, localité), à la fois économique et politique. L’organisme de base, le fondement du cadre institutionnel dans lequel se pratique l’autogestion, se situe sur le plan professionnel, économique, et sur le plan local, interprofessionnel, selon que le travailleur est concerné par des problèmes spécifiques à son entreprise, son industrie, ou à sa localité.
Autogestion signifie…..

Conceptions_anarchosyndicalistes_de_lautogestion_-_Ren_Berthier

Partager cet article